Type and press Enter.

Visiter Tirana et survivre à la conduite

C’est un titre bizarre pour un article mais la conduite à Tirana fait partie de mes souvenirs les plus traumatisants du pays, et je ne rigole même pas en disant ça. Si tu visites l’Albanie et que tu y loues une voiture (ou si, comme moi, tu viens avec la tienne pourquoi pas !) entraîne-toi à la méditation et la zen attitude : autant en pleine cambrousse c’est plus simple d’éviter les accidents, autant dans une grande ville comme Tirana ça devient TRES sportif.

Je me rappelle de mon arrivée, je devais trouver mon hôtel à quelques rues à peine du centre-ville, qu’il m’a fallu traverser. Cela faisait quelques semaines que j’étais entre la Croatie, Serbie, Macédoine … donc le choc culturel du code de la route s’était un peu estompé. Mais en passant la frontière albanaise c’est un peu comme si je passais dans… ben je sais pas, une machine à laver ? Pas de code de la route (ou alors tout le monde s’en fiche), pas de respect des lignes blanches (voire pas de lignes du tout), des voitures en contre sens, des piétons qui traversent la nationale, des vélos au milieu qui arrivent en face, des gens qui prennent le rond-point à contre-sens parce que pour aller à gauche c’est plus rapide que de faire le tour … franchement j’ai rarement autant transpiré.

Alors imagine en ville avec en plus la circulation et les automobilistes qui klaxonnent parce que je laissais passer les piétons qui étaient prioritaires puisque le bonhomme était vert (j’ai compris plus tard qu’il aurait fallu que je force le passage ou que je fasse un écart pour les éviter).

Je devais rester 3 jours à Tirana, autant te dire que la voiture allait rester bien sagement à l’hôtel et que j’allais tout faire à pieds ! Et pendant ces 3 jours, j’ai littéralement angoissé à l’idée qu’il faudrait bien reprendre le volant pour sortir de la ville, en direction de ma prochaine destination. Je ne suis pas du genre à anticiper les problèmes, c’est même totalement le contraire, mais là c’était le stress.

Visiter Tirana et survivre à la conduite ** #Tirana #Albanie

Après cette entrée en matière, j’ai quand même envie de te dire que j’ai adoré Tirana. Je ne savais pas à quoi m’attendre, je n’avais rien lu sur cette ville, aucun guide, rien (de toute façon je ne connaissais personne qui y était déjà allé). Je connaissais vite fait son passé, l’histoire communiste, mais seulement en surface, et je voulais visiter des musées pour en apprendre plus. Je voulais tout savoir, et j’ai été surprise de voir à quel point les infos étaient facilement accessibles, traduites en anglais pour que tout le monde puisse comprendre. Si un jour je retourne en Albanie, il est certain que je repasserai par Tirana, même si je dois à nouveau affronter la circulation !

L’architecture à Tirana

C’est un des points qui m’a le plus étonnée, je m’attendais à une ancienne ville communiste, ne me demande pas pourquoi, grise, gros blocs et tout. Et en fait non, c’est super coloré et de plusieurs styles (ottoman, soviétique évidemment mais aussi italien. C’est troublant). Mon point de départ a été la place Skanderbeg, le rendez-vous avec la guide qui allait nous faire faire un tour d’horizon.

Place Skanderbeg, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Place Skanderbeg, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Place Skanderbeg, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Place Skanderbeg, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Place Skanderbeg, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie
La Cathédrale Saint Paul de Tirana

Je me rappelle de son emplacement puisque le nom de la rue m’a fait sourire : Zhan d’Ark traduction Jeanne d’Arc. Eh oui !

Elle porte le nom de l’apôtre St Paul qui aurait fondé la communauté chrétienne de Durres. Pour le coup je ne connaissais pas cette partie de l’histoire, et je ne fais que recopier les notes que j’ai prises durant la visite pour te raconter ici : de forme triangulaire, elle symbolise la trinité et St Paul est représenté en statue sur la façade. Jean-Paul II et Mère Teresa sont quant à eux représentés par des vitraux.

Cathédrale St Paul, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Cathédrale St Paul, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Cathédrale St Paul, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Cathédrale St Paul, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

La Pyramide de Tirana

Alors ce bâtiment très bizarre à mes yeux était en fait un musée à la mémoire de Enver Hoxha (et si comme moi tu as buté sur le nom la première que tu l’as entendu, je t’aide, c’est l’ancien leader communiste du pays). C’est sa fille et le mari de celle-ci qui en ont dirigé la construction et il a été inauguré en 1988.

Ensuite ça se complique, après la chute du communisme en Albanie, on a envisagé la destruction du bâtiment mais à ce jour, ils hésitent toujours. Donc une partie est utilisée par la télévision albanaise (Top Channel) et l’autre, c’est une discothèque, selon les dires de notre guide. Ca me parait un peu bizarre d’aller s’amuser dans un bâtiment au style si … particulier mais pourquoi pas après tout.

Pyramide de Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Le Postblloku

Bon j’avoue je ne sais pas comment traduire ça, mais c’est un parc à la mémoire des prisonniers politiques pendant le régime communiste. Il y a un bunker, des pierres qui viennent du camp de travail Spac où des milliers de prisonniers politiques ont été enfermés entre 1968 et 1990 et un bout du vrai mur de Berlin. Disons qu’il faisait 38°C qu’on était en plein soleil mais ça donne la chair de poule quand même. J’étais quand même contente de voir un bout du mur de Berlin, à la fois si célèbre et si tragique car je ne l’ai « vu » qu’en photo dans les livres ou à la télé. Et je n’ai jamais été à Berlin. Il a fallu que j’aille jusqu’à Tirana pour le voir en vrai, ça m’a fait quelque chose.

Postblloku, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Postblloku, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Postblloku, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

La Cathédrale de la Résurrection du Christ

Au détour de notre balade, nous sommes tombé sur cette cathédrale (orthodoxe donc comme son nom l’indique) et qui paraissait tellement « neuve » par rapport à certains autres bâtiments. C’est tout simplement parce qu’elle a été inaugurée en 2012.

Cathédrale de la Résurrection du Christ, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Cathédrale de la Résurrection du Christ, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Cathédrale de la Résurrection du Christ, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Le musée Bunk’art 2 de Tirana

Je voulais du musée, je voulais de l’histoire, eh ben j’en ai eu. Pendant la visite guidée j’ai sympathisé avec 2 suédoises en vacances dans les Balkans et on a décidé de passer le reste de la journée ensemble. Direction le musée Bunk’art 2 (Rruga Sermedin Said Toptani, ça c’est l’adresse mais ça se trouve facilement).

Ouvert en 2017, c’est un musée souterrain consacré aux crimes de la période communiste. L’emplacement et le thème, ça met direct dans l’ambiance. L’emplacement, d’ailleurs, est un ancien abri anti-aérien du ministère de l’Intérieur et l’entrée en forme de bunker est factice, elle n’est pas d’époque. Pour 500 Lek (à peine 4 euros) franchement ça vaut le coup, j’ai vraiment aimé. Ok, c’est un peu lugubre et l’histoire est loin d’être drôle : on se retrouve dans 2 couloirs avec des salles de chaque côté, ce n’est pas très grand (mais ça va, pas au point de faire des crises de claustrophobie non plus je pense) et on a la sensation d’être sous terre, loin du monde « réel » de « maintenant » plongé dans une histoire euh… spéciale.

Dans chaque salle on a droit au récit de la création de la gendarmerie albanaise qui a transformé le pays en Etat policier au service du dictateur Hoxha. On a toutes les techniques d’écoute, d’investigation, et bien sûr de répression et de tortures contre les gens, les dissidents, prisonniers politiques, etc. Franchement ça calme.

Et ce que j’ai bien aimé, c’est la diversité des supports utilisés : objets, photos, bien sûr. Mais aussi vidéos et hologrammes, matériel d’époque, témoignages de victimes. Et aussi ce que j’ai bien aimé, c’est qu’ils préviennent avant qu’on entre dans certaines salles, que les photos présentées dedans sont choquantes et pas forcément adaptées aux personnes sensibles ou plus jeunes. J’y suis rentrée quand même, évidemment, et effectivement c’est euh… enfin ça aide à mieux comprendre quoi.

Musée Bunk'art 2, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Musée Bunk'art 2, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Musée Bunk'art 2, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Musée Bunk'art 2, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Le Mont Dajti

Ah j’ai adoré ! Déjà j’ai adoré maîtriser le trajet en bus toute seule comme une grande pour aller jusqu’au téléphérique. Ok c’était simple, le bus est en centre ville et le terminal est le Dajti Express, mais quand même. J’y ai passé une bonne demi-journée, idéal pour s’échapper un peu de la capitale sans faire 10 000 km.

Apparemment, on peut monter au Mont Dajti en voiture, mais comme je l’ai dit plus haut, il était hors de question de conduire dans Tirana après mon arrivée en fanfare (et mon départ qui l’a été tout autant). En bus cela prend 30 minutes et cela coûte 0,21 centimes d’euros, autant te dire que je n’ai pas réfléchi longtemps.

Une fois arrivée, le ticket pour le téléphérique coûte à peine 7 euros l’aller-retour, et c’est parti pour 15 minutes de montée à travers des paysages de fou. J’avoue, j’ai le vertige, donc j’ai plus regardé en face qu’en bas, mais j’ai vraiment adoré.

Au sommet, quelques activités pour les enfants, dans randos, ou tout simplement admirer le paysage. J’ai personnellement passé un bon moment à l’ombre à admirer la vue et les gens, puis j’ai déjeuné sur place avant de redescendre. Non franchement c’est super sympa à faire, je recommande totalement !

Mont Dajti, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Mont Dajti, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Mont Dajti, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Mont Dajti, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Mont Dajti, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Mont Dajti, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Mont Dajti, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Mont Dajti, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Mont Dajti, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Mont Dajti, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Mont Dajti, Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Quelques autres photos de Tirana

Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie

Tirana, Albanie ** #Tirana #Albanie


Si tu as aimé tu peux épingler :

Visiter Tirana et survivre à la conduite ** #Tirana #Albanie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

One comment

  1. […] mon séjour à Tirana que j’ai adoré, je voulais me rendre sur la côte albanaise, à Durrës précisément. Chemin […]