Une semaine à Miami

Après la côte Ouest, c’est en direction de la Floride que nous avons mis le cap. Et d’abord, c’est à Miami que nous avons atterrit.

Récit d'une semaine passée à arpenter les rues de Miami, entre plage, soleil, piscine et couchers de soleil. Le roadtrip aux USA continue ! * * * #Miami #Floride

Dans mon dernier article, je vous expliquais qu’on avait passé une journée dans la Vallée de la Mort suivie d’une nuit blanche. On devait prendre notre avion à l’aube depuis Las Vegas. Cela faisait donc 36h sans dormir. Autant vous dire qu’on a passé les presque 5h de vol à dormir à poings fermés !

À notre arrivée, nous n’avons pas pu atterrir car il y avait un orage juste au-dessus de la ville. Le pilote a donc dû tourner au-dessus de l’aéroport en attendant le feu vert pour la descente, descente qui nous a assez secoué… enfin, sauf G. qui dormait toujours, apparemment pas du tout dérangée !

Ensuite, il a fallu rejoindre notre appartement

Ouais, innovation du voyage, on a choisi un appartement, qu’on avait réservé sur le site Homelidays. Je pense que ma fatigue m’a joué des tours, car lorsque j’ai donné l’adresse du « Blue » au chauffeur de taxi et qu’il m’a dit « Blue Diamond ? », j’ai répondu oui. On est alors arrivé dans un immeuble magnifique, on a dit à l’accueil qu’on avait réservé un appartement et là on nous répond que 1) ici on ne loue pas d’appartement à la semaine et 2) on ne connait pas la personne que vous avez eu en contact.

Euh, pardon ? Heureusement, G. a sauvé la situation en se rendant compte qu’on n’était pas dans le bon immeuble (oups) et tout a fini par s’arranger ! J’en profite pour souligner l’extrême gentillesse de la responsable de l’immeuble qui s’est acharnée à nous trouver une solution. Elle a téléphoné à tous ses contacts pour savoir d’où venait la soi-disant arnaque, tout ça pour ne pas nous laisser dans la nature. J’étais vraiment impressionnée !

Tout est bien qui finit bien

Finalement, on est arrivé au Blue-tout-court, immeuble tout aussi magnifique, qui se trouvait à Miami. C’était juste avant le pont qui mène à Miami Beach. Le frère de la propriétaire nous a montré notre appartement, et là, franchement, WHOUA! 30ème étage, deux chambres, deux salle de bain, une autre salle d’eau, un balcon, une piscine sur la terrasse du 6ème étage, l’appartement tout vitré. Tout ça pour le prix d’un hôtel normal. In-cro-yable !

Vue appartement Miami

Vue appartement Miami

Bon, on était complètement crevées, mais on ne voulait pas rester enfermées. On a décidé d’aller à Little Havana, le quartier cubain. J’imaginais un truc super coloré, avec des boutiques et des restos typiques, un quartier animé. Mais quelle ne fut pas ma déception ! C’était une suite de boulevards interminables pas très jolis. Alors est-ce qu’on n’était pas au bon endroit, ou pas au bon moment… ? Aucune idée, mais vraiment, on n’avait pas le courage de vérifier, on a juste continué à marcher pour reprendre le MetroMover et revenir dans le centre. Le paysage commençait à nous plaire, le moral à remonter, et paf, on est tombé sur des français qui sont venus taper la discut’ avec nous.

Ascenseur émotionnel, ils ont descendu Miami autant que notre moral. Selon eux, il n’y avait pas grand chose à faire à Miami, ce n’était pas du tout comme on l’imaginait. Bref, le syndrome Los Angeles nous poursuivait jusqu’en Floride. On commençait déjà à essayer de trouver des trucs à faire pour nous occuper pendant une semaine. Les Keys ? Prendre une voiture et rouler sur la côte ? Ou rester en ville et faire mentir les français déçus ?

Vue appartement Miami

Bon rien que pour la vue la première journée n’était pas totalement morte !

Le lendemain, on a opté pour la 3ème option. Avant de s’enfuir à toutes jambes, il fallait en savoir plus. On a décidé d’aller à la plage (en même temps, à Miami …) voir si les plages de sable blanc étaient réellement infinies. La réponse ? OUI ! Et c’était magnifique !

Miami Beach, Floride

South Beach Miami

South Beach Miami

South Beach Miami

On s’est ensuite baladé à Ocean Drive, au soleil, et c’était super.

Super chaud et humide, parce que l’été en Floride, c’est ça. Au début, c’est un peu dur, mais je pense que l’on s’y fait. Avoir la peau constamment « mouillée » peut être un peu désagréable ceci dit.

Ocean Drive, Miami

Ocean Drive, Miami

En fin d’après-midi, on a été inaugurer la piscine du 6ème étage, et franchement, cette vue… cette vue …

Piscine immeuble Miami

Piscine immeuble Miami

Chaque soir, on avait droit à un ciel magnifique… il doit y avoir un truc avec le ciel de Floride !

Coucher de soleil Miami

On a décidé d’adopter un rythme particulier pour visiter Miami. Puisque l’humidité était à son comble au coeur de la journée, nous partions le matin, revenions nous poser à la piscine dans l’après-midi, et ressortions le soir. A la cool, en fait !

C’est ainsi que nous avons été à la Marina

Marina, Miami

Marina, Miami

Marina, Miami

Marina, Miami

A la Venetian Pool. Et pour y aller en bus, c’était long… Miami est une très grande ville !

 Venetian Pool, Miami

A l’Española Way

Española Way Miami Española Way Miami Española Way Miami

Encore à la plage :

Crépuscule Miami

A Coconut Grove.

Coconut Grove Miami

Coconut Grove Miami

Coconut Grove Miami

Coconut Grove Miami

Coconut Grove Miami

Downtown au crépuscule (la lumière était magique)

Downtown Miami

C’était « l’heure bleue » : la lumière était superbe !

Downtown Miami

Downtown Miami

Downtown Miami

Downtown Miami

Downtown Miami

Et à Biscayne Bay, en bus, encore. Miami n’est pas trop mal desservie mais franchement, ça pourrait être mieux. Je pense qu’on peut se contenter des bus, metrorail et metromover. Mais une voiture est aussi pratique pour gagner du temps. Enfin, ceci dit, je n’ai pas regardé s’il était facile de se garer en ville ou si c’est aussi galère qu’à San Francisco 😉

Biscayne Bay Miami

Bienvenue en Floride 🙂

Biscayne Bay Miami

Avec tout ça, on a fait mentir les personnes qu’on a rencontré le premier jour : il y a plein de trucs à faire à Miami ! Un dernier coucher de soleil vu de l’appartement avant de partir… c’est sûr, on valide Miami !

Coucher de soleil Miami

Coucher de soleil Miami

Et vous alors, Miami ça vous fait rêver ? N’hésitez pas à me le dire en commentaires !


Pratique

Pour dormir

Comme précisé dans l’article, on avait réservé un appartement via Homelidays pour la semaine et on n’a eu aucun problème au niveau du paiement ni de mauvaise surprise à l’arrivée à l’appart. Il était vraiment génial, avec une vue super, une piscine sur une terrasse au 6ème étage, propre, tout ça tout ça !

Pour y aller

On a pris l’avion depuis Las Vegas, cela faisait environ 5h de vol. Cela nous a coûté une centaine d’euros. Bien sûr, si vous venez de France, ce ne sera pas le même prix. Quoi qu’il en soit, essayez de réserver le vol assez tôt, les prix ont tendance à augmenter plus la date se rapproche.

Se déplacer

Principalement à pieds, comme d’habitude, mais la ville est très grande, et surtout divisée entre Miami et Miami Beach. Les sites les plus intéressants se trouvant à Miami Beach, nous avons dû prendre souvent le bus pour nous y rendre. Mais nous faisions en sorte de regrouper nos visites pour ne pas faire d’allers-retours inutiles et ainsi ne pas payer sans cesse un ticket de bus.

Une chose à savoir, c’est que les bus ne sont pas hyper réguliers. Alors pour éviter de vous retrouver à attendre 30 minutes au stop, vérifiez bien les horaires ! Le prix d’un ticket est de 2,25 dollars, quelle que soit la durée du trajet (un stop ou 30 stops !). Pour éviter d’avoir à calculer votre monnaie sans arrêt, vous pouvez vous munir d’une carte Easy (vous pouvez les trouver aux stations de Metrorail et à divers endroits en ville) qui coûte 2 dollars et la recharger autant de fois que vous voulez. Ainsi, vous n’aurez qu’à biper votre carte à la montée du bus. Vous pourrez aussi choisir de prendre un forfait à la journée (5,65 dollars), pour 7 jours (29,25 dollars) ou pour un mois (112,50 dollars). Bien sûr les prix peuvent changer, donc vérifiez sur ce site. 

Le budget

Encore une fois, cela dépend de votre façon de voyager et le budget que vous mettrez dans les restos et le shopping. G. et moi sommes plutôt économes à ce niveau-là, préférant garder notre argent pour voyager plus loin ou plus longtemps. A Miami, si vous sortez beaucoup (bars, boîtes, restos …) cela revient vite cher. Nous nous sommes déplacé beaucoup à pieds et en bus. Nous avons cuisiné à l’appart’ et mangé quelques fois à l’extérieur, donc au final : déplacements + nourriture nous aura coûté une centaine de dollars pour la semaine. Sans l’appart et sans l’avion bien sûr !

Pour aller plus loin : tous les articles concernant les USA


Epinglez cet article sur Pinterest:

Récit d'une semaine passée à arpenter les rues de Miami, entre plage, soleil, piscine et couchers de soleil. Le roadtrip aux USA continue ! * * * #Miami #Floride

11 réponses sur “Une semaine à Miami”

  1. Salut !
    Super article qui nous donne bien envie de visiter Miami ! On pense y être une semaine en Novembre…
    Aurais-tu le lien du logement que vous avez loué qui a l’air top ??
    Merci

    J.

  2. Ton arrivée à Miami me rapelle mon roadrtip au brésil, orage avant d’attérir, des heures à ne pas dormir et fermer les yeux a point fermés pendant les trajets d’avion! Bref, tout ça pour dire que c’est un super article qui me rapelle ma courte visiter à Miami. La balade sur Ocean Drive et South beach.. un régal! des plages de sable blanc et eau turquoise … Merci pour ce moment d’évasion qui me rapelle de beaux souvenirs!

    Désolé d’avoir mis du temps à venir visiter ton blog je mettais noter ça depuis un bon moment ahah

    1. Ahah non t’inquiète pas 🙂
      Ah Miami j’avais adoré aussi, j’y retournerais bien si j’en ai l’occasion !

  3. Effectivement c’est sympa pour un court séjour mais y vivre en permanence peut devenir ennuyeux. Plage et piscine tous les jours ça occupe des vacances mais pas une vie, surtout les jours de pluie et dans la vraie vie c’est l’une des villes les plus pluvieuses du pays.
    Je comprends un peu les petits Français.

    1. « Une des villes les plus pluvieuses du pays » ? Avec 300 jours de soleil par an j’ai du mal à le croire, mais je peux me tromper bien sûr ! Evidemment il pleut à Miami, on s’est pris quelques orages mais honnêtement pas autant qu’à Seattle 🙂

  4. Bonjour Stéphane,

    Je bien aimé ton article, nous partons cet été en Floride, Miami fait parti de notre road trip, vous avez déjà vu des requins??
    Merci

    1. Hello Cristina ! Nous n’en avons pas vu, mais je pense qu’il est possible d’en voir si vous prenez un bateau, il doit y avoir des sorties en mer organisées spécialement.

  5. Coucou Stéphanie,

    Merci pour ta réponse ,mais je faisais illusion au bord de mer comme parfois les gens mettent de vidéos de requins à proximité de plages, je peur de me baigner maintenant!!merci bcp bonne journée

    1. Aaaah d’accord ! Alors là, je ne suis pas spécialiste des requins, mais je ne dirai qu’une chose : baignez-vous là où c’est surveillé, et s’il y a des panneaux qui indiquent que la baignade est interdite … n’y allez pas 😉 je ne me rappelle pas à Miami mais en Californie il y avait certaines plages où il y avait des panneaux interdisant la baignade et où il était clairement indiqué que des requins avaient été vu. Au moins c’est clair !

  6. Merci Stéphanie d’acotr pris le temps de me répondre je ferais attention
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *