Une journée dans la Vallée de la Mort

Quand on a préparé le voyage avec G. je lui ai dit, l’air de rien « Eh, ce serait bien qu’on aille dans la Vallée de la Mort, on ne sera pas très loin ! ». Et elle m’a répondu « Euh… pourquoi ça s’appelle comme ça ? ».

Bien sûr cette partie du désert de Mojaves doit son sinistre nom à l’histoire. Mais si on ne fait pas attention, on peut vraiment avoir un problème … ça reste un désert et quand on visite le parc national de la Vallée de la Mort, il faut prendre quelques précautions !)

La Vallée de la Mort en août, il fallait oser. Ca tombe bien, nous, on ose tout ! * * * #Valléedelamort #USA

De Las Vegas à la Vallée de la Mort

Donc on a décidé de rester 4 jours à Las Vegas, et de réserver un de ces jours pour partir dans le désert. Même si techniquement, on y était déjà.

La route nous a pris un peu plus de 2h, et nous avons littéralement roulé au milieu de nulle part, ne croisant qu’une ville où nous nous sommes arrêté pour faire le plein, par précaution. On ne savait pas où se trouverait la prochaine opportunité !

Cela nous a étonné de voir une ville si isolée : droit devant, c’était la Vallée de la Mort, et droit derrière c’était Las Vegas. Mais genre, à 1h30 de route… et il n’y avait qu’une seule route ! Il y avait aussi des villages encore plus petits et éloignés de la route, je me demande encore comment ces gens vivent … et s’ils ne s’ennuient pas trop ! La prochaine fois, j’aimerais bien m’arrêter dans l’un d’eux histoire de faire un tour.

Route Vallée de la mort Californie

Route Vallée de la Mort Californie

Route Vallée de la Mort Californie

Oui oui il y a un peu de verdure… j’étais étonnée !

Avant d’entrer dans le parc : des précautions

Bref, nous sommes arrivés à Furnace Creek, une petite ville où se trouve le centre administratif du parc national de la vallée de la Mort. Une toute petite ville de … 16 habitants (c’est la vérité !)

Il y a tout de même une station essence, un office de tourisme, un golf, un supermarché, deux hôtels, deux restaurants, des emplacements de camping, et un aérodrome !

Route Vallée de la Mort Californie

Furnace Creek Vallée de la Mort Californie

Et y’a aussi des oiseaux qui font flipper

Furnace Creek Vallée de la Mort Californie

Un peu plus loin se trouvait le Visitor Center, où on nous a bien prévenu que se balader dans la Vallée de la Mort fin juillet était un peu chaud (dans tous les sens du terme).

On nous a remis des petits leaflets « Heat kills » écrit dans toutes les langues (juste au cas où on n’aurait pas bien compris que la chaleur pouvait nous tuer si on s’amusait à faire un footing en plein soleil). Aussi, on nous a dit que la température atteindrait ce jour 48°C à l’ombre. Pour info, on n’a pas trouvé l’ombre. Et bien sûr, on a acheté un pack d’eau, récupéré le numéro de téléphone d’urgence, promis-juré qu’en cas de panne on appellerait les secours, qu’on resterait dans la voiture et qu’on ne s’éloignerait pas, pris une carte et on a enfin pu pénétrer dans le parc !

A l’intérieur du parc national

On a décidé de faire une boucle Badwater / Natural Bridge / Devil’s golfe course / Zabriskie point en pensant que cela ne nous prendrait pas trop de temps. Naïves que nous étions ! En fait, les routes sont interminables, et ça nous a pris une bonne partie de la journée !

Heureusement, comme dans quasiment tous les parcs nationaux des USA, tout se fait en voiture. Il y a quelques endroits où l’on peut descendre et admirer le paysage, voire faire quelques pas. Seulement quelques uns, parce que franchement, la chaleur était intenable ! C’est impressionnant, je n’avais jamais été dans un endroit aussi chaud, l’expression avoir une chape de plomb qui nous tombe dessus prend tout son sens. En même temps, c’est une chaleur sèche, donc on transpire vraiment très peu (amis poètes bonsoir), on a plutôt l’impression de se transformer en crocodile.

Badwater Basin

Badwater Basin, c’est le point le plus bas en Amérique du Nord. Il se trouve à 85,5 mètres en dessous du niveau de la mer. La température au sol était si élevée qu’on voyait comme de la fumée, des « vagues » qui s’en élèvent.

Badwater Basin Vallée de la Mort

Badwater Basin Vallée de la Mort

Badwater Basin Vallée de la Mort

Natural Bridge

Le Natural Bridge quant à lui se trouve à environ 15 mn de marche du parking où l’on peut laisser la voiture. On a failli ne pas y arriver et faire demi-tour, tellement c’était dur de marcher par une telle chaleur … On a bien trouvé le pont, mais on n’a pas pu s’en approcher plus et on a préféré retourner raisonnablement à la voiture où une petite bouffée d’air climatisé nous a fait le plus grand bien.

Natural Bridge, Vallée de la Mort

Natural Bridge, Vallée de la Mort

Natural Bridge, Vallée de la Mort

Natural Bridge, Vallée de la Mort

Natural Bridge, Vallée de la Mort

Natural Bridge, Vallée de la Mort

Le Devil’s golf course

Plus loin, le Devil’s golf course (le terrain de golf du Diable) est un grand plateau recouvert de sel et de boue séchés. La route pour y arriver est caillouteuse, on a dû rouler à 2 km/h pour ne pas transformer la voiture en balle de golf.

Devil's Golf Course, Vallée de la Mort

Devil's Golf Course, Vallée de la Mort

Devil's Golf Course, Vallée de la Mort

Zabriskie Point

Enfin, on a terminé par Zabriskie Point, au sommet d’une colline, qu’on a pensé ne pas pouvoir vaincre. On se voyait déjà pousser la voiture nous-même. Parce que bon, une voiture de ville dans le désert, ça peut le faire, mais ce n’est pas le meilleur équipement non plus ! Mais ça va, on a atteint le sommet sans encombres. Le paysage était magnifique. Les couleurs… Le relief découpé, comme si un voile était délicatement posé sur les montagnes… C’était incroyable. Malgré la chaleur, nous y sommes resté un bon moment pour en profiter, c’était vraiment superbe.

Zabriskie Point, Vallée de la Mort

Zabriskie Point, Vallée de la Mort

Zabriskie Point, Vallée de la Mort

Zabriskie Point, Vallée de la Mort

Zabriskie Point, Vallée de la Mort

Zabriskie Point, Vallée de la Mort

Zabriskie Point, Vallée de la Mort

Vallée de la mort Californie

Retour à Vegas

Après tout ça, l’après-midi était bien avancé, et nous étions épuisées. La conduite sous cette température, c’est difficile. Nous avons décidé de rentrer à Las Vegas, surtout que nous partions le lendemain matin très tôt pour prendre l’avion direction Miami. Nous devions être à l’aéroport à 4h du matin. Et puisqu’il fallait aussi rendre la voiture, marcher, etc… on a décidé de partir de l’hôtel à 3h. Donc en fait ben… on ne s’est pas couché 😀 je vous laisse imaginer notre état le lendemain !!

C’était notre première fois dans un désert. Et vous, avez-vous déjà « visité » un désert ?

Pour aller plus loin : tous les articles concernant les USA


Epinglez cet article sur Pinterest:

La Vallée de la Mort en août, il fallait oser. Ca tombe bien, nous, on ose tout ! * * * #Valléedelamort #USA

5 réponses sur “Une journée dans la Vallée de la Mort”

  1. J’y serais dans quelques semaines… Ton récit donne envie, j’ai hâte de « sentir » à quel point il fait chaud ! 🙂

    1. Crois moi tu vas le sentir 😀 amuse-toi bien ET sois prudente 🙂

  2. Un paysage vraiment lunaire, c’est pas la première chose à laquelle on pense quand on veut voyager à Las Vegas 🙂
    Ca fait penser à quelques scènes de Breaking bad.
    J’ai fait l’est des USA mais jamais l’ouest, il faut que je trouve le temps et l’argent pour y aller.

    1. Salut Sam, en fait Las Vegas est au milieu du désert ! Donc oui c’est une ville immense avec les hôtels, les néons, les casinos, etc… et puis tout autour il y a ça 😉
      Je te souhaite d’y aller un jour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *