Séville, mon coup de coeur de ce début 2017

Bon là les amis, on va parler sérieusement. Ceux qui me suivent savent que j’ai passé l’hiver dans le sud de l’Europe, en Algarve précisément. A l’aller, je me suis arrêtée dans le bassin d’Arcachon puis à Salamanque. Et au retour, mon premier arrêt a été une ville que j’avais envie de visiter depuis longtemps : Séville.

Pourquoi Séville ?

Séville, c’est un nom qui chantait à mes oreilles. L’Andalousie. Les Maures. L’Alcazar. Grenade. L’Alhambra. L’architecture. Et puis le soleil, et les oranges !

Ca m’est déjà arrivé d’imaginer monts et merveilles à propos d’un endroit et d’être déçue (coucou Los Angeles), ou en tout cas d’être surprise. Mais là, Séville, elle a tenu parole. Elle était exactement comme je l’imaginais. Non, en fait, elle était mille fois mieux ! Mon seul regret, au final, c’est de ne pas être restée plus longtemps (genre toute la vie), pour visiter les alentours. Ce sera pour la prochaine fois ! On dit souvent, à propos des endroits qu’on a aimé, qu’on y retournera, et on ne le fait pas. Mais l’Andalousie, c’est sûr, j’y retournerai. Plein de fois s’il le faut !

Je vous rassure, je ne vais pas faire 1500 mots pour vous dire à quel point j’ai aimé Séville, je l’ai assez crié sur tous les réseaux sociaux. Par contre je vais vous montrer ce que j’ai fait, vu, aimé. Et bien sûr je vous conseille d’aller voir tout ça par vous même !

Cela faisait tellement longtemps que je voulais visiter Séville... je n'ai pas été déçue, j'ai pris une claque visuelle ! * * * #Séville #Andalousie #Espagne

L’Alcazar

D’habitude on garde le meilleur pour la fin, mais là j’en parle en premier ! L’Alcazar, c’est peut-être le plus beau monument que j’ai eu l’occasion de visiter. J’en avais tellement rêvé, et voilà, j’y suis allée et je pourrais y retourner 10 fois avec le même émerveillement je crois !

Entre ses murs, c’est l’évolution historique et culturelle de toute la ville durant le dernier millénaire qui se déploie. Un doux mélange de style arabe, Mudéjar, Renaissance, Baroque. Le tout parfaitement équilibré. Ce n’est que justice qu’il soit déclaré Patrimoine Mondial de l’Unesco en reconnaissance de l’héritage de cultures et civilisations !

La foule ? Oui, mais…

J’avoue que j’ai eu un peu peur du monde. Je suis arrivée à Séville un dimanche, et la queue pour entrer dans l’Alcazar était immense, elle serpentait sur toute la place. Vu que j’avais également le lundi sur place, j’ai pensé que si j’y retournais le lendemain, il y aurait moins de monde. Erreur ! C’était (presque) pareil. L’Alcazar est très demandé et se mérite ! Comme j’avais vraiment envie de le visiter, j’ai fait la queue, sous 27°C sans broncher. Et franchement… j’ai tellement bien fait !

Une fois à l’intérieur, je ne savais plus où regarder, tellement tout était beau. Chaque carreau, chaque décor, chaque plante était à sa place. C’était comme entrer dans les splendeurs du passé, et c’est tellement bien que tout soit arrivé jusqu’à nous pour nous donner une chance de les voir de nos propres yeux ! Et la foule ? Quelle foule ? J’étais tellement dans ma bulle que je l’ai complètement oubliée !

Et que dire des jardins ? Rien, je vous montre un peu en photo ci-dessous, mais si vous pouvez y aller par vous-même, faites-le !

Le prix d’entrée (9,50€) est largement compensé par cette magnifique visite, je trouve ça presque donné pour un bâtiment aussi beau. Laissez tomber, vous n’arriverez pas à me faire dire quoi que ce soit de négatif sur l’Alcazar !

Je ne sais pas trop combien de temps une visite « normale » dure à l’Alcazar. Je pense que j’y suis restée largement plus que la moyenne ! Au moins 4h30 (oups). Mais j’ai fait plusieurs fois le tour, idem pour les jardins. Je voulais être sûre d’avoir bien tout vu, je voulais revenir dans les pièces pour les re-re-regarder. Pour être sûre de ne pas oublier cette beauté.

Aveu numéro 1 : j’ai failli verser une petite larme tellement c’était beau (je suis sensible).

Aveu numéro 2 : sur les 4h30, j’ai passé le dernier quart d’heure à chercher les toilettes.

Real Alcazar, Seville, Andalousie, Espagne

Real Alcazar, Seville, Andalousie, Espagne

Real Alcazar, Seville, Andalousie, Espagne

Real Alcazar, Seville, Andalousie, Espagne

Real Alcazar, Seville, Andalousie, Espagne

Real Alcazar, Seville, Andalousie, Espagne

Real Alcazar, Seville, Andalousie, Espagne

Real Alcazar, Seville, Andalousie, Espagne

Real Alcazar, Seville, Andalousie, Espagne

Real Alcazar, Seville, Andalousie, Espagne

Real Alcazar, Seville, Andalousie, Espagne

Real Alcazar, Seville, Andalousie, Espagne

Real Alcazar, Seville, Andalousie, Espagne

Real Alcazar, Seville, Andalousie, Espagne

Real Alcazar, Seville, Andalousie, Espagne

Real Alcazar, Seville, Andalousie, Espagne

Real Alcazar, Seville, Andalousie, Espagne

Real Alcazar, Seville, Andalousie, Espagne

Real Alcazar, Seville, Andalousie, Espagne

Real Alcazar, Seville, Andalousie, Espagne

Real Alcazar, Seville, Andalousie, Espagne

Real Alcazar, Seville, Andalousie, Espagne

Real Alcazar, Seville, Andalousie, Espagne

Real Alcazar, Seville, Andalousie, Espagne

Real Alcazar, Seville, Andalousie, Espagne

Real Alcazar, Seville, Andalousie, Espagne

Real Alcazar, Seville, Andalousie, Espagne

Real Alcazar, Seville, Andalousie, Espagne

Real Alcazar, Seville, Andalousie, Espagne

Pour y aller

Adresse : Patio de Banderas. Vous ne pourrez pas le rater, c’est là où il  y a une queue de folie (heureusement, comme je l’ai dit, assez vite résorbée).

D’octobre à mars: Du lundi au dimanche, de 09h30 à 17h00.
D’avril à septembre:  Du lundi au dimanche, de 09h30 à 19h00.
Fermé le 1er et le 6 janvier, le Vendredi saint et le 25 décembre.

Entrée : 9,50 €

Pour les retraités et les étudiants âgés de 17 à 25 ans inclus : 2 € (sur présentation d’un justificatif).

Pour les personnes handicapées, âgées de moins de 16 ans et nées ou résidentes à Séville : Gratuit (sur présentation d’un justificatif).

Archives Générales des Indes

Les Archives Générales des Indes sont nées en 1785. Charles III d’Espagne avait décidé de rassembler dans un même lieu les documents relatifs aux colonies espagnoles. La Casa Lonja de Mercaderes, qui était une Halle aux marchands construite en 1572, fut choisie pour accueillir les documents. Ces derniers permettent de consulter l’histoire des rapports entre l’Espagne et ses colonies.

Vous pouvez visiter cet édifice carrée ainsi que sa cour centrale.

Archives Générales des Indes, Séville, Andalousie, Espagne

Archives Générales des Indes, Séville, Andalousie, Espagne

Pour y aller :

Adresse : Av. de la Constitución 3
Entrée gratuite

La Cathédrale

Vous ne pouvez pas la rater… elle est immense ! Sa construction a débuté en 1402 et s’est achevée en 1507. Elle est de style gothique et son clocher (la Giralda) est un ancien minaret hispano-mauresque de la grande mosquée almohade. Cette mosquée s’élevait à l’emplacement de l’actuelle cathédrale.

Elle est aussi est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1987.

Quelques chiffres : 500 00 mètres cubes, 132 mètres de long, 83 mètres de large. Voûtes s’élevant à 42 mètres, une trentaine de chapelles latérales. Sa superficie et son volume en font donc une des plus grandes cathédrales catholiques du monde. Et croyez-moi, vue de dedans (et même de dehors) c’est impressionnant !

On peut monter en haut de la Giralda mais je n’ai pas eu le temps 🙁 mais je vous ai dit que j’allais revenir à Séville ?

Cathédrale Notre Dame du Siège, Séville, Andalousie, Espagne

Cathédrale Notre Dame du Siège, Séville, Andalousie, Espagne

Cathédrale Notre Dame du Siège, Séville, Andalousie, Espagne

Cathédrale Notre Dame du Siège, Séville, Andalousie, Espagne

Cathédrale Notre Dame du Siège, Séville, Andalousie, Espagne

Cathédrale Notre Dame du Siège, Séville, Andalousie, Espagne

Cathédrale Notre Dame du Siège, Séville, Andalousie, Espagne

Pour y aller:

Adresse: Av. de la Constitución

Entrée libre dans la cathédrale

Le Parque Maria Luisa

En me rendant à la Place d’Espagne, j’ai fait un crochet par ce parc qui lui est attenant. Pour être honnête j’avais besoin d’une pause à l’ombre : en mars, il faisait 30°C et j’étais un peu morte ! Je me suis donc trouvé un petit banc près de l’eau, tandis que des joggers passaient devant moi (les fous). Et ensuite, je me suis baladée, mais j’avais super envie d’aller voir la Place d’Espagne, donc je suis pas restée longtemps dans le parc. En tout cas, il est très beau, pour une pause ou un pique-nique à l’ombre des arbres ou au bord d’une fontaine.

Parque de Maria Luisa, Seville, Andalousie, Espagne

Parque de Maria Luisa, Seville, Andalousie, Espagne

Parque de Maria Luisa, Seville, Andalousie, Espagne

Parque de Maria Luisa, Seville, Andalousie, Espagne

Parque de Maria Luisa, Seville, Andalousie, Espagne

Parque de Maria Luisa, Seville, Andalousie, Espagne

Pour y aller

Adresse : Paseo de las Delicias (ce n’est pas très difficile, c’est tout proche de la Plaza de España !)

Plaza de España

Un passage aussi obligatoire que l’Alcazar, c’est cette place d’Espagne. Elle fut conçue pour l’Exposition ibéro-américaine de 1929. Elle couvre une surface de 50 000 mètres carrés (19 000 mètres carrés pour le palais et 31 000 mètres carrés pour la place et les canaux. Les canaux représentent une longueur de 515 mètres).

La place est de forme demi-ovale et symbolise l’Espagne accueillant à bras ouverts ses anciennes colonies. Tout le côté arrondi ainsi qu’une partie de son côté rectiligne est longé par un canal. Quatre ponts l’enjambent, ils représentent les royaumes de Castille, d’Aragon, de Navarre et de León. Au fond se dresse le palais symbolisant l’unité politique de l’Espagne.

Le palais, de style néorenaissance, gothique et mudéjar fait 3 étages et chaque aile forme un quart de cercle. Au centre de chacune se trouve un autre édifice et à leur extrémité s’élève une tour qui imite la Giralda. On peut marcher à l’intérieur des galeries couvertes et admirer la vue sur la place.

Et le plus beau (enfin, tout est beau) ce sont les bancs en azulejos devant les deux ailes qui représentent 48 des 50 provinces d’Espagne (il manque les villes autonome de Ceuta et Melilla). Il y a une carte, un blason et des mosaïques représentant une scène de leur histoire.

Bref, ouvrez les yeux et prenez le temps de tout bien regarder car tout est magnifique sur cette place !

Plaza de Espana, Seville, Andalousie, Espagne

Plaza de Espana, Seville, Andalousie, Espagne

Plaza de Espana, Seville, Andalousie, Espagne

Plaza de Espana, Seville, Andalousie, Espagne

Plaza de Espana, Seville, Andalousie, Espagne

Plaza de Espana, Seville, Andalousie, Espagne

Plaza de Espana, Seville, Andalousie, Espagne

Plaza de Espana, Seville, Andalousie, Espagne

Plaza de Espana, Seville, Andalousie, Espagne

Plaza de Espana, Seville, Andalousie, Espagne

Plaza de Espana, Seville, Andalousie, Espagne

Plaza de Espana, Seville, Andalousie, Espagne

Plaza de Espana, Seville, Andalousie, Espagne

Plaza de Espana, Seville, Andalousie, Espagne

Plaza de Espana, Seville, Andalousie, Espagne

Pour y aller

Adresse : Av de Isabel la Católica

Accès gratuit

Le coeur historique

Je le mets à part, mais c’est le quartier où se trouvent la cathédrale et l’Alcazar. N’hésitez pas à vous perdre dans les petites rues. Levez la tête, admirez les bâtiments, l’architecture, les fleurs … Santa Cruz (voir paragraphe suivant) est très mignon également mais plein de monde, donc éloignez-vous un peu. Vous serez presque tout seul !

Quartier historique, Séville, Andalousie, Espagne

Quartier historique, Séville, Andalousie, Espagne

Quartier historique, Séville, Andalousie, Espagne

Quartier historique, Séville, Andalousie, Espagne

Quartier historique, Séville, Andalousie, Espagne

Quartier historique, Séville, Andalousie, Espagne

Quartier historique, Séville, Andalousie, Espagne

Quartier historique, Séville, Andalousie, Espagne

Quartier historique, Séville, Andalousie, Espagne

Quartier historique, Séville, Andalousie, Espagne

Santa Cruz

Santa Cruz est donc un quartier qui appartient au centre historique : Il est inclus dans le périmètre de l’ancienne muraille. il est donc proche de la cathédrale et de l’Alcazar entre autres. J’ai A-DO-RÉ les petites ruelles, parfois étroites, les balcons fleuris, les façades colorées, les rues pavées. Et surtout le calme avant la tempête, car il était assez tôt le matin. Les petites places, les terrasses étaient encore peu fréquentées, mais plus l’heure avançait et plus les touristes prenaient possession du quartier. Donc mon conseil : commencez votre journée par une balade à Santa Cruz !

Santa Cruz, Séville, Andalousie, Espagne

Santa Cruz, Séville, Andalousie, Espagne

Santa Cruz, Séville, Andalousie, Espagne

Santa Cruz, Séville, Andalousie, Espagne

Santa Cruz, Séville, Andalousie, Espagne

Santa Cruz, Séville, Andalousie, Espagne

Santa Cruz, Séville, Andalousie, Espagne

Santa Cruz, Séville, Andalousie, Espagne

Santa Cruz, Séville, Andalousie, Espagne

Santa Cruz, Séville, Andalousie, Espagne

Santa Cruz, Séville, Andalousie, Espagne

Santa Cruz, Séville, Andalousie, Espagne

Le Metropol Parasol

Comme je ne prépare pas souvent mes séjours (j’aime improviser sur place) je ne connaissais pas l’existence de ce… cette… chose. C’est ainsi que je l’ai désignée quand je suis tombé dessus par hasard.

C’est en fait une structure de 28 mètres de haut (la longueur et la largeur font 150 et 75m) soutenue par 6 piliers. On peut monter au sommet et tourner tout autour pour avoir une vue panoramique sur toute la ville. Il y a aussi un bar au sommet.

Ca coûte 3€ pour monter, donc rien, et en plus on peut avoir une boisson gratuite. Donc n’hésite pas à faire un détour !

Metropol Parasol, Seville, Andalousie, Espagne

Metropol Parasol, Seville, Andalousie, Espagne

Metropol Parasol, Seville, Andalousie, Espagne

Metropol Parasol, Seville, Andalousie, Espagne

Metropol Parasol, Seville, Andalousie, Espagne

Metropol Parasol, Seville, Andalousie, Espagne

Pour y aller

Le Metropol Parasol se trouve au sud du quartier d’Encarnacion-Regina, sur la place Encarnacion.

Prix : 3€, gratuit pour les moins de 12 ans.

Du dimanche au jeudi : 10h-23h

Vendredi et samedi : 10h-23h30

Et sinon, marcher au hasard

Musée Maritime, Séville, Andalousie, Espagne

Séville, Andalousie, Espagne

Séville, Andalousie, Espagne

Séville, Andalousie, Espagne

Séville, Andalousie, Espagne

Séville, Andalousie, Espagne

Séville, Andalousie, Espagne

Séville, Andalousie, Espagne

Séville, Andalousie, Espagne

Séville, Andalousie, Espagne

Séville, Andalousie, Espagne


Où dormir à Séville ?

J’ai choisi de passer par Airbnb, n’ayant pas trouvé d’auberge avec un parking. Vu que j’étais avec ma propre voiture, je ne voulais pas spécialement la laisser dans la rue, ou tourner en rond pendant des heures comme je l’avais fait à Salamanque. Du coup j’ai trouvé une chambre chez Francisca. Certains aiment avoir le logement entier pour eux, mais moi étant toute seule, j’aime bien avoir le ou la propriétaire avec moi. Je n’ai eu que de bonnes expériences, et Francisca en fait bien sûr partie.

C’est une jeune retraitée, qui vit seule et qui parle très très peu anglais. Challenge pour moi car mon espagnol datait du lycée ahah ! Mais on a réussi à se comprendre, elle m’a donné de bons conseils, et je l’ai trouvée absolument adorable. L’appartement est assez grand, très très propre, de style un peu kitch mais c’est marrant. Tout était nickel et si c’est important pour vous : il y a un parking dans sa résidence fermée. Donc aucun souci pour laisser votre voiture !

Pour aller plus loin : tous les articles sur l’Espagne


Epinglez cet article sur Pinterest :

Cela faisait tellement longtemps que je voulais visiter Séville... je n'ai pas été déçue, j'ai pris une claque visuelle ! * * * #Séville #Andalousie #Espagne

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer