Type and press Enter.

Que faire à Belgrade ?

Lors de mon long roadtrip dans les Balkans, j’ai décidé de me poser 10 jours à Belgrade. Pourquoi 10 jours, tu me demanderas ? Tout simplement parce que j’avais besoin d’une pause après quelques semaines à vadrouiller entre la Slovénie, la Croatie et à présent la Serbie. Et sans compter que j’en avais encore d’autres, après : la Macédoine, l’Albanie, le Monténégro …

Depuis plusieurs années j’avais envie de découvrir la Serbie, et Belgrade en particulier. Ne me demande pas pourquoi, parfois je fais des fixettes sur des endroits que je voudrais absolument visiter sans véritable raison. Alors quand je me suis demandé où j’allais faire ma longue pause de roadtrip, je n’ai pas hésité longtemps : ce serait la capitale Serbe.

Que faire à #Belgrade ? Eh bien plein de choses ! Je vous raconte ... #Serbie #Balkans

Si tu as lu les carnets de voyage publiés chaque semaine durant ce voyage, tu as dû remarquer une constante : il a fait TRES chaud pendant ces 3 mois. Ça a été le cas également à Belgrade. J’ai dû donc adapter mon emploi du temps, en ne visitant la ville que tôt le matin et en passant les heures les plus chaudes dans mon airbnb … qui n’avait pas la clim, au début.

Enfin, c’est un détail. Le but de cet article n’est pas de te dire combien de litres de flotte j’ai perdu (hashtag glamour) mais de te donner quelques idées de visite à Belgrade.

Mon quartier préféré : Skadarlija, le quartier bohémien

Ah cette rue de Belgrade j’en ai testé quasiment tous les cafés. J’ai adoré cet endroit, aussi petit soit-il. Il m’a rappelé Montmartre avec ses pavés, ses frontons (très) fleuris. Certes c’est aujourd’hui touristique, mais ce quartier a une histoire. Les abris provisoires dans lesquels les premiers Roms vivaient dans les années 1830 se sont transformés en bâtiments en briques dans lesquels se sont installés artisans, marchands, employés … La rue a ensuite pris son nom de Skadarska clicha (rue de Skadar) d’après le nom de la ville de Skadar qui se trouve aujourd’hui en Albanie (et du lac entre l’Albanie et le Monténégro). Et certes aussi, les musiques tziganes qu’on y entend sont peut être là pour les touristes mais moi j’ai aimé. J’avais presque envie de remixer la Bohème quand j’y passais.

Bohemian quarter, Belgrade, Serbie ** #Serbie #Belgrade #Skadarlija

Bohemian quarter, Belgrade, Serbie ** #Serbie #Belgrade #Skadarlija

Bohemian quarter, Belgrade, Serbie ** #Serbie #Belgrade #Skadarlija

Bohemian quarter, Belgrade, Serbie ** #Serbie #Belgrade #Skadarlija

Bohemian quarter, Belgrade, Serbie ** #Serbie #Belgrade #Skadarlija

Bohemian quarter, Belgrade, Serbie ** #Serbie #Belgrade #Skadarlija

La Forteresse de Belgrade et le Parc Kalemegdan

Construite au début du 1er siècle avec des murs en terre, elle est devenue un castrum romain puis un château byzantin, suivie de la capitale du Despotat de Serbie, fut occupée par les Autrichiens … bref, des choses se sont passées entre ses murs.

Aujourd’hui, tu peux admirer la vue depuis la forteresse haute, te balader dans le parc à l’ombre des arbres, et aller jusqu’à la forteresse basse où se trouvent deux petites églises. Il y a également le Musée militaire et le Musée d’histoire naturelle ainsi que pas mal de statues et sculptures.

Forteresse de Belgrade, Serbie ** #Belgrade #Serbie

Forteresse de Belgrade, Serbie ** #Belgrade #Serbie

Forteresse de Belgrade, Serbie ** #Belgrade #Serbie

Forteresse de Belgrade, Serbie ** #Belgrade #Serbie

Le street art à Belgrade dans le quartier de Savamala

Si tu me lis régulièrement tu sais que le street c’est mon dada depuis quelques temps. Alors dans une ville aussi grande que Belgrade il était évident que j’allais partir en chasse ! Le street art à Belgrade se trouve dans le quartier de Savamala. Il n’est pas spécialement excentré, mais ce n’est pas non plus le centre-ville. Ceci dit il y a quand même la gare principale de Belgrade ! Le street est néanmoins caché dans des petites rues. Je me suis demandé où je mettais les pieds, mais en fait ce n’est pas un quartier qui craint. Tout au plus tomberas-tu sur des gens qui te regardent parce que tu n’es pas du coin.

Street art Belgrade, quartier de Savamala ** #Savamala #streetart #Belgrade #Serbie

Street art Belgrade, quartier de Savamala ** #Savamala #streetart #Belgrade #Serbie

Street art Belgrade, quartier de Savamala ** #Savamala #streetart #Belgrade #Serbie

Street art Belgrade, quartier de Savamala ** #Savamala #streetart #Belgrade #Serbie

Street art Belgrade, quartier de Savamala ** #Savamala #streetart #Belgrade #Serbie

Street art Belgrade, quartier de Savamala ** #Savamala #streetart #Belgrade #Serbie

Street art Belgrade, quartier de Savamala ** #Savamala #streetart #Belgrade #Serbie

Street art Belgrade, quartier de Savamala ** #Savamala #streetart #Belgrade #Serbie

Street art Belgrade, quartier de Savamala ** #Savamala #streetart #Belgrade #Serbie

Street art Belgrade, quartier de Savamala ** #Savamala #streetart #Belgrade #Serbie

Street art Belgrade, quartier de Savamala ** #Savamala #streetart #Belgrade #Serbie

Aller sur île : Ada Ciganlija

Située sur la Save, elle était sous l’occupation ottomane un marécage où l’on pratiquait les exécutions publiques (charmant). Aujourd’hui, en raison de sa position intéressante, elle est un centre de loisirs avec plages et installations sportives. En été elle accueille jusqu’à 300 000 personnes les weekends.

Quand j’étais à Belgrade, Mila de Entreprendre le Monde m’a contactée en disant qu’elle et son copain étaient également à Belgrade et qu’ils voyageaient en Europe en vélo. On a décidé de se rencontrer, et de se donner RDV à Ada Ciganlija. On a passé un moment très sympa ! Au niveau des prix des cafés et restos, il ne faut pas oublier qu’on est dans un endroit touristique et que les prix sont en conséquence. Certes, on est en Serbie donc les prix restent bas mais disons que c’est la fourchette haute de la Serbie.

Ada Ciganlija, Belgrade, Serbie ** #AdaCiganlija #Belgrade #Serbie

Ada Ciganlija, Belgrade, Serbie ** #AdaCiganlija #Belgrade #Serbie

Ada Ciganlija, Belgrade, Serbie ** #AdaCiganlija #Belgrade #Serbie

Se balader dans les rues

L’architecture de la ville est plutôt intéressante, et se balader en ville est agréable, j’ai trouvé. Bien sûr j’aime les grandes villes, ce n’est peut être pas le cas de tout le monde. Mais j’ai aimé le fait qu’elle soit si active, qu’il y ait des restaurants, plein de cafés, que la vie nocturne soit si active … je pense qu’elle peut plaire comme une destination pour un weekend sympa.

#Belgrade #Serbie

#Belgrade #Serbie

#Belgrade #Serbie

#Belgrade #Serbie

#Belgrade #Serbie

#Belgrade #Serbie

#Belgrade #Serbie

#Belgrade #Serbie

#Belgrade #Serbie

#Belgrade #Serbie

#Belgrade #Serbie

#Belgrade #Serbie

#Belgrade #Serbie

#Belgrade #Serbie

#Belgrade #Serbie

#Belgrade #Serbie

Parlement de Belgrade, Serbie #Belgrade #Serbie

Parlement de Belgrade, Serbie #Belgrade #Serbie

Belgrade est une ville moderne, dynamique, mais le passé récent est encore présent. Les blessures ne sont pas refermées, et apparemment ce n’est pas près d’être le cas. En passant devant le Parlement, j’ai été assez surprise de voir cette banderole en serbe et en anglais. Qui dit devant le Parlement dit “position officielle du pays” non ?

En m’approchant pour lire, j’ai réalisé que “les serbes” (entre guillemets car je ne sais pas de qui je parle, si je parle de l’état, des gens … ?) réclamaient justice pour des massacres perpétrés par, selon leurs mots, des “terroristes”. Leurs photos, leurs noms étaient affichés en gros, et les mots utilisés étaient assez violents. Bien sûr je ne juge pas cette violence, qui doit être proportionnelle à la douleur toujours ressentie par une partie de la population directement touchée par ces massacres. Je ne m’y attendais juste pas devant un bâtiment officiel. J’ai choisi de poster cette photo car on ne voit pas trop celles sur cette banderole qui sont difficiles et qui pourraient choquer (ça a été le cas pour moi). Le passé est encore bel et bien là.


Belgrade pratique

Où dormir ?

J’ai choisi de loger en-dehors du centre-ville, dans la proche banlieue. Imaginez la petite couronne de Paris quoi. C’était toujours pour la même raison : je voulais un endroit où je pouvais laisser ma voiture, et je voulais éviter de traverser la ville en conduisant (comme à Zagreb).

J’étais vraiment proche, il y avait quelques minutes en tram pour aller au centre de Belgrade. Et rien que le tram était une expérience ! Certains étaient neufs et modernes, d’autres étaient d’anciens tram aux portes qui ne ferment pas et aux chaises en bois d’écoliers. J’ai halluciné j’ai trouvé ça super drôle !

Bref, il s’agissait de ce airbnb.

Le plus c’était bien sûr le prix (plus bas à l’époque où j’ai réservé, tout augmente 😉 ) et le fait qu’il y a un wifi sûr et stable pour travailler. Le moins je dirais que c’était l’absence de cuisine (mais bon c’est si peu cher de manger dehors) et surtout le fait qu’il n’y avait pas de clé : il fallait sans cesse sonner pour rentrer dans la maison, et je devais prévenir quand j’allais rentrer tard pour avoir une clé et ne pas réveiller la famille.

Se déplacer

J’ai pris le tram donc, pour aller au centre ville. La seule question était de savoir comment acheter un billet, voire un pass à la semaine. Certes on est dans une capitale, mais tout le monde ne parle pas anglais. J’avais donc préparé ma phrase en serbe “bonjour je voudrais un ticket de tram s’il vous plait”. Sauf que je ne savais pas à qui demander et que quand j’ai demandé en anglais “où puis-je acheter un ticket de tram” on m’a regardé bizarrement car je crois qu’on ne m’a pas comprise.

J’ai finalement demandé au hasard à un kiosque à journaux et le gars m’a regardé en disant “Je parle anglais…” (t’as qu’à dire que mon accent serbe est nul aussi 😀 ) et heureusement c’est lui qui m’a expliqué. Alors effectivement, il faut demander au kiosque à journaux (il y en a partout). Si tu restes plusieurs jours, prends une carte à recharger. Pour être honnête, je n’ai aucune idée de combien coûte un trajet, tout ce que je sais c’est que je rechargeais à coup de 500 dinars serbes ce qui faisait à peine 5 euros. Quand la carte ne marchait plus dans le bus ou le tram, je descendais et allais la recharger.

Pour aller plus loin : tous les articles consacrés à la Serbie.


Epinglez cet article sur Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 comments

  1. Coucou Stéphanie !

    Le quartier Bohémien est absolument magnifique !
    Tout ce que j’aime, des pavés, des fleurs, des arbres, du charme, plein de charme !

    Merci pour cette visite virtuelle !

    Belle journée,
    Laura – Bambins, Beauté et Futilité

    1. Salut Laura, merci ! Oui c’est tout ce que j’aime aussi dans une grande ville : un petit havre de paix !