Première semaine à New Delhi

Pour ma première semaine à New Delhi, je ne sais pas par où commencer. C’est difficile de poser les mots justes sur une expérience aussi intense que nouvelle… Que dire ?

Première semaine à New Delhi entre découvertes et adaptation. L'Inde, c'est vraiment différent de tout ce qu'on imagine ! * * * #NewDelhi #Delhi #Inde

Que dire, que dire. Je découvre plein de choses, qu’il y a des vaches qui se baladent en ville et que tout le monde trouve ça normal. Sauf nous, pauvre touristes.

Qu’il y a des singes aussi (ça je l’avais vu à la télé !)

Que dans mon quartier, Malviya Nagar, il n’y a pas de trottoirs ni de feux. Donc c’est la guerre permanente entre les piétons et les voitures (mais ça va depuis que je suis là j’ai vu aucun mort). Nan mais plus sérieusement c’est rigolo. Déroutant au début, certes, genre quand le monsieur qui est venu est venu me chercher à l’aéroport m’a dit « no belt on the back seat » (je sous-titre : « il n’y a pas de ceinture de sécurité à l’arrière »). Ah ? Bon sur le coup ça ne m’a pas dérangé, par contre quand on a commencé à conduire sur la grande route et ensuite dans les rues, je me suis posé des questions…

Dont l’une, très importante : y-a-t’il un code de la route en Inde ??

Nan parce que c’est quand même le bordel, en tout cas dans mon quartier. Quand tu marches dans la rue, t’essaies même pas de discuter avec la copine ou encore pire, écouter de la musique ! Il faut que 100% de ta concentration soit sur là où tu mets les pieds. Et sur les voitures / camions / bus / rickshaws / vélos / scooters qui arrivent de n’importe où. Parce qu’il n’y a pas de voies délimitées, la route est à tout le monde et c’est le plus fort qui gagne. Avec ma nouvelle copine Lauriane on s’est demandé si tous les conducteurs de quelque engin que ce soit étaient fous ou si au contraire ils étaient des génies de la route pour pouvoir conduire comme ça sans (se faire) tuer… ça se discute.

Bon bref je ne vais pas vous parler de circulation pendant deux heures. Même si au bout d’une semaine ici, c’est vraiment un sujet qui me passionne.

Je vais vous causer de ce que j’ai vu depuis tout ce temps…

Ah mais avant, j’ai une confession à faire. Je ne suis pas autant paparazzi ici que je le suis n’importe où ailleurs. Parce que honnêtement les 2 premiers jours, je n’ai pas osé sortir l’appareil photo. Je me sentais super mal à l’aise, parce que dans la rue tout le monde me regarde. Enfin « nous » regarde quand on est en groupe et au début j’avais limite peur de sortir l’appareil pour faire des photos. Ouais, moi.

Je me suis vite détendue ceci dit. Maintenant les regards je ne les sens même plus, enfin sauf quand les gens viennent me voir et me disent « Je peux prendre une photo avec vous ? » Et même que ça arrive assez souvent, surtout dans les lieux touristiques, et tout le temps de la part d’indiens. La première fois ça fait tout drôle, et puis bon, quand c’est demandé gentiment, en général on le fait. On prend la pause et les gens sont contents. Enfin moi je vais finir par prendre la grosse tête avec tous ces flash qui crépitent, y’a même des gens qui nous prennent en photo discrètement avec leur portable et tout, j’ai l’impression d’être une star.

D’ailleurs cela nous est arrivé le soir où on a été à India Gate. Le monument ressemble à l’arc de Triomphe, c’est normal, il s’en est inspiré. C’est un monument aux morts à la mémoire des soldats morts durant la Première Guerre Mondiale et les guerres afghanes. Il y a également une flamme du soldat éternel sur le tombeau du soldat inconnu.

India Gate New Delhi Inde

Garden of Five Senses : havre de paix à New Delhi

Avec Lauriane, on a été au Garden of Five Senses.

Un endroit reposant, calme, parfait quand on en peut plus d’entendre klaxonner dans la rue. Ah ouais parce que je sais pas si je vous ai déjà dit, mais ici le klaxon remplace le clignotant, le frein, le « poussez-vous j’arrive », le « mais avance !! Je peux pas c’est bouché »… c’est impressionnant le bruit que ça fait quand ils s’y mettent tous !

Garden of Five Senses New Delhi Inde

Garden of Five Senses New Delhi Inde

Garden of Five Senses New Delhi Inde

Qutub Minar

Ensuite, nous avons pris le métro ultra sécurisé pour aller à Qutub Minar. C’est le plus haut minaret indien dont la construction a commencée en 1192 (j’étale mon savoir ahaha) et qui mesure 72 mètres et demi de haut. Il est en grès rouge (sauf les deux derniers étages en marbre). Et dessus il y a des motifs et des vers caligraphiés du Coran.
Il n’y a pas que le minaret, il y a aussi d’autres bâtiments :

Qutub Minar New Delhi Inde

Qutub Minar New Delhi Inde

Qutub Minar New Delhi Inde

Sarojini Nagar, un marché incontournable à New Delhi

Un lieu incontournable à New Delhi et en Inde, les marchés. Celui-ci c’est Sarojini Nagar, j’ai bien aimé, j’ai trouvé notamment des chaussures typiques du coin je suis trop contente. C’est exactement ainsi que j’imaginais les marchés en Inde, je n’ai pas été déçue. C’est un joyeux bordel de couleurs, de bruits, de parfums, de gens … C’est l’Inde quoi !

Sarojini Nagar, New Delhi, Inde

Sarojini Nagar market New Delhi Inde

Sarojini Nagar market New Delhi Inde

Sarojini Nagar market New Delhi Inde

J’ai encore des trucs à vous montrer, comme le Taj Mahal (incontournable), mais ce sera pour la prochaine fois. Je suis trop occupée à explorer mon nouveau chez-moi, mon nouveau quartier, et contre toute attente, j’arrive à prendre mes marques. Je prends mes habitudes au supermarché, au café / resto en bas de l’immeuble. Je reconnais les voisins. C’est fou qu’on puisse arriver dans un lieu, un pays qui bouleverse à ce point toutes nos habitudes, tous nos points de repère, et finalement arriver à s’en créer de nouveaux.

Pour aller plus loin : tous les articles sur l’Inde


Epinglez cet article:

Première semaine à New Delhi entre découvertes et adaptation. L'Inde, c'est vraiment différent de tout ce qu'on imagine ! * * * #NewDelhi #Delhi #Inde

7 réponses sur “Première semaine à New Delhi”

  1. quelle aventure dis moi
    c est pire que ce je ne pensais
    je comprends ta peur
    j étais dans le taxi à Rio j ai cru que le mec faisait la course
    ou il se prenait pour Fagio

    1. MDR ! Et encore tu ne peux pas imaginer tant que tu ne l’as pas vécu (quoi que tu as été au Brésil donc tu peux te faire une idée !!)

  2. Gé-ni-al !!! Je me régale à te lire… et ça va me suffire 😀 😀 😀
    Tes photos sont superbes, tu as bien fait de dégainer l’appareil !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *