Kutina, dans la campagne croate

Il y a des endroits dans les Balkans où le tourisme n’est pas super développé. C’est le cas de Kutina, en Croatie. Dans la campagne, au milieu de nulle part, et pourtant pas si loin de Zagreb. Autant vous dire qu’après la conduite dans la capitale croate qui m’a fait transpirer, un peu de calme était bienvenue, ahah.

Du calme, justement… c’était TRES calme. Pourtant, il y a de belles choses à voir dans le coin, il paraît. Sauf que, comme je le disais juste au-dessus, le tourisme n’étant pas l’activité principale de la région, les panneaux d’indication sont un peu inexistants. Il n’y en a même pas en croate ! Je savais qu’il y avait des lacs, mais je ne les ai pas trouvé. Même mon GPS était perdu.

Pour autant je ne dirai pas que cette journée fut « perdue ». En voyage « au long cours » c’est bien d’avoir des journées calmes, durant lesquelles on ne fait pas grand chose, pour recharger les batteries. Et quand on travaille sur la route, cela permet de rattraper et de s’avancer sur des tâches ou des commandes. Et vous savez quoi ? Même si je n’ai presque rien vu, je recommande de faire un arrêt dans ce coin-là si vous êtes en roadtrip et que vous voulez passer la nuit quelque part. Moi qui suis plutôt ville que campagne, j’ai tout de même validé !

Voici donc quelques raisons pour lesquelles je recommande de s’arrêter à Kutina

Kutina, dans la campagne croate ** #Kutina #Croatie

Parce que les gens sont accueillants

J’ai logé dans une guesthouse à quelques kilomètres de Kutina, dans un village appelé Brinjani. Je vous le dis tout de suite, c’est un bled paumé au milieu de nulle part. Depuis mon arrivée dans les Balkans, c’était la première fois que je me retrouvais aussi « isolée » (avant ça j’avais été à Ljubljana et Zagreb, c’est vous dire). Et j’ai été accueillie à bras ouverts !

D’abord par la maman du propriétaire de la guesthouse, qui ne parlait pas un mot d’anglais. Moi je connaissais 2 mots et demi en croate, elle a cru que j’étais bilingue, elle m’a fait la conversation, m’a fait visiter, m’a offert à boire, à manger… elle était super, je l’ai adorée, j’étais à deux doigts de l’adopter comme grand-mère officielle.

Ensuite mon hôte, donc, qui était absolument adorable également. Du genre, pas besoin de demander quoi que ce soit, il anticipait toutes les demandes. J’étais presque gênée qu’il se mette en quatre ainsi !

Et son père, qui est fermier, et qui à la fin de la journée m’a invitée avec lui et un de ses amis à boire un verre au milieu des champs. Vin blanc local, bio, sans pesticides, etc… Je ne sais pas à combien de degrés il était son machin, mais je devais skyper un client après, j’ai cru que j’allais lui parler en croate.

Vin blanc bio, Brinjani, Croatie

Je ne comprenais rien à ce que les gens racontaient (à part le propriétaire de la guesthouse qui parlait un anglais très correct) et ils ne me comprenaient pas non plus, mais le courant est passé immédiatement. C’est fou de se sentir aussi bien alors qu’on est presque incapable de communiquer, à part en langage des signes. Et encore, c’est pas très précis, et je suis sûre que j’ai compris pas mal de choses de travers !

Bed and breakfast Lukac, Brinjani, Kutina, Croatie ** #Croatie #Kutina #Brinjani

Parce qu’on mange (trop) bien

Je crois que la mère de mon hôte a été surprise de voir à quel point j’étais mince. Elle a dû avoir pitié, je sais pas, ou alors elle pensait que je ne mangeais pas (si elle savait). Du coup à chaque repas, elle me nourrissait comme si j’étais 18 personnes. Je crois que son but était que je reparte de là avec +7kg sur la balance en 1 jour et demi. A chaque fois que je croyais que c’était fini, elle ramenait encore des trucs sur la table. J’étais gênée, je voulais faire honneur à sa cuisine, mais vraiment c’était TROP même si c’était délicieux, aha !

Oui parce que c’était bon. Très bon. La plupart du temps je ne comprenais pas ce qu’il y avait dans la recette, mais je m’en fichais, je mangeais. Donc si vous vous arrêtez dans le coin, je vous conseille cette guesthouse (voir les détails plus bas) si vous voulez aussi prendre plusieurs kilos durant votre séjour.

Repas au bed and breakfast Lukac, Brinjani, Croatie ** #Brinjani #Croatie

Parce que la petite ville est charmante

Kutina c’est joli ! C’est tout p’tit, mais les ruelles sont mignonnes, on s’y sent bien. Ca fait moins « campagne » que Brinjani, on peut s’assoir à une terrasse, regarder les gens passer… certes on en fait vite le tour mais justement, ça permet de prendre son temps et de ne pas courir. Et ça fait du bien.

Par contre le fail de la journée ça a été de vouloir visiter l’église du coin qui paraît-il est un monument à voir : Ste Mary of Snow. Elle était fermée. Dommage. Mais je l’ai vue de l’extérieur au moins !

Eglise Ste Mary of Snow, Kutina, Croatie ** #Croatie #Kutina

Rues de Kutina, Croatie ** #Kutina #Croatie

Eglise Ste Mary of Snow, Kutina, Croatie ** #Croatie #Kutina

Parce que la campagne c’est joli

Comme je l’ai dit plus haut je suis plutôt rat des villes que rat des champs (place ton expression vintage). Mais je ne suis pas contre un peu de verdure de temps en temps, et vers Kutina / Brinjani, y’en a pas mal, de la verdure. Et c’est beau, la nature. Surtout quand on y fait pousser des raisins bio sans pesticides.

Vue sur la campagne, Brinjani, Croatie ** #Brinjani #Croatie

Vue sur la campagne, Brinjani, Croatie ** #Brinjani #Croatie

Kutina pratique

Où dormir à Kutina ?

J’avais réservé une guesthouse à Brinjani, à quelques kilomètres de Kutina. C’était le B&B Lukac. Vous l’avez compris, j’ai été super bien reçue, rien à redire là dessus. Concernant la chambre tout était parfait, bien entretenu, impeccable. Le seul tout petit point négatif rikiki c’est que je captais mal internet. Et vous commencez à le savoir si vous me lisez régulièrement, mais vu que j’en ai besoin pour le boulot, bah c’était un peu embêtant. Mais bon, cela peut être un bon prétexte à une détox digitale 😉

Bed and breakfast Lukac, Brinjani, Kutina, Croatie ** #Croatie #Kutina #Brinjani

Bed and breakfast Lukac, Brinjani, Kutina, Croatie ** #Croatie #Kutina #Brinjani

Que faire à Kutina ?

Euh, franchement ? Si vous trouvez le lac, c’est bien, sinon vous pouvez toujours vous balader dans la petite ville et tenter votre chance à la petite église. Et si vous avez un peu plus de temps que moi, une balade dans la cambrousse peut être sympa. Mais sinon clairement, à moins de vouloir faire une retraite au calme, ce n’est pas la peine d’y passer 15 jours. Moi j’ai apprécié mon séjour parce qu’il a été court, et que j’ai adoré les gens que j’y ai rencontré. Mais de là à m’y installer faut pas pousser non plus !


Sauvegardez cet article sur Pinterest :

Kutina, dans la campagne croate ** #Kutina #Croatie