Roadtrip dans les Balkans : le bilan

Ce roadtrip dans les Balkans, comme je le disais dans mon dernier carnet de voyage, je l’avais tellement attendu que c’est triste que cela soit déjà fini. Je me sentais plutôt bien là bas, malgré quelques galères. Je voulais revenir un peu dessus, avant d’attaquer les articles plus pratiques pour vous aider à préparer votre voyage là-bas si cela vous dit.

Roadtrip dans les Balkans : le bilan

Le roadtrip dans les Balkans en quelques chiffres

  • Environ 6 500 kilomètres parcours
  • 11 pays traversés en comptant la France
  • 36 villes visitées sans compter celles traversées
  • Des dizaines de personnes rencontrées
  • Température la plus haute : 47°C, à Skopje
  • Température la plus basse : 6°C, à Salzbourg

Place de Macédoine, Skopje, Macédoine, Balkans

Skopje, Macédoine

Et en quelques mots :

  • Le pays le plus difficile à appréhender : la Macédoine, qui m’a le plus déroutée.

  • Le pays que j’ai « le plus préféré » : je déteste cette question ! Je dis toujours « tous, pour des raisons différentes »

  • Le pays le plus chaud pour la conduite : l’Albanie, sans hésitation !

  • Le pays le plus tranquille pour la conduite : euh… aucun ? Bon ok, le moins pire, je pense que c’est le Monténégro. Et hors-Balkans, l’Autriche était tranquille.

  • Le pays qui m’a le plus surprise : la Macédoine. C’est là que j’ai eu mon premier (et seul d’ailleurs) choc culturel de l’aventure. Bien sûr que les autres pays m’ont surprise, cela reste différent de ce que j’ai déjà vu. Mais la Macédoine, et plus particulièrement Koumanovo, m’a plus déstabilisée que les autres.

  • Là où je me suis sentie le mieux : Hum… partout, après un petit temps d’adaptation. J’ai adoré Belgrade, j’ai trouvé cette ville très dynamique. J’ai beaucoup aimé Skopje, mais c’était avant d’aller à Sarajevo. Alors là c’était le coup de cœur inatendu. Au bout de quelques minutes de balade, je me suis déjà vue vivre à Sarajevo plus que les 4 jours de mon séjour. Je pourrai en faire un article complet, je me réserve ça pour la prochaine fois !

Tirana, Albanie

Tirana, Albanie

Des regrets ?

Honnêtement pas tant que ça ! Comment regretter un voyage comme ça ? Les micro-regrets que je peux avoir, c’est d’être restée trop peu de temps à certains endroits. Clairement, j’aurai pu rester 3 mois entiers à Sarajevo sans m’ennuyer ! Je pense que j’aurai aimé visiter plus en détails la Macédoine et la Bosnie. Enfin si on va par là, les autres pays aussi ! Mais ces 2 pays m’ont vraiment intéressée.

Au fur et à mesure que je découvrais des endroits, on m’en recommandait d’autres, et je n’ai pas eu le temps d’aller tous les voir. Avec le recul, peut-être que j’aurai pu m’organiser différemment… ? Mais on ne refait pas l’histoire, c’est facile à dire après. Sur le moment, je pense que j’ai fait ce que j’ai voulu faire, comme je l’ai pu. J’essaie de ne pas me juger trop sévèrement : si je suis totalement honnête avec moi-même c’était un voyage génial. J’ai essayé de jongler entre visites, roadtrip et travail, et je pense que je ne me suis pas trop mal débrouillée en mode « nomade digitale ».

Sarajevo, Bosnie

Sarajevo, Bosnie

Des découvertes à approfondir ?

Ouais, plein ! J’ai fait une belle découverte en Autriche et en Allemagne. Après ma journée aux châteaux de Louis II à Schwangau, je me suis dit : Ok, le prochain roadtrip, je fais un tour d’Allemagne !

Pour rester dans les Balkans, eh bien chaque pays mériterait d’autres visites. Je reviendrai en Bosnie, en Macédoine, en Slovénie, en Serbie … et j’irai bien au Kosovo, cette fois.

Lac de Bled, Slovénie

Lac de Bled, Slovénie

Et maintenant ?

Après un très court passage à Paris, je pars pour l’Irlande aujourd’hui. Je vais participer au TBex. Je ne sais pas à quoi m’attendre, donc on verra bien. Organiser ce déplacement tandis que j’étais en roadtrip dans les Balkans, ce n’était pas la meilleure idée… mais ça s’est fait comme ça. Heureusement que Valérie, qui va avec moi au salon, était là ! Elle m’a envoyé plusieurs messages sur Facebook pour me rappeler de m’inscrire à tel truc, de regarder le dernier mail reçu, de préparer tels papiers… Merci Valérie, j’étais à la rue complet, tu m’as vachement aidée 😉

Et après ?

Comme d’habitude, j’ai toujours des plans à court terme. Souvent c’est excitant, parfois c’est dur à assumer. Je crois qu’après des mois d’instabilité (et de voyage solo) j’ai besoin d’avoir quelqu’un dans ma vie, au quotidien. Eh oui, ça arrive.

Alors non, je ne m’installe pas avec un copain, je ne me marie pas, ni rien de tout ça. Mais après l’Irlande, je pars à Liverpool pour une durée indéterminée. Je m’installe chez mon amie Laure qui y vit depuis quelques années. Ca fait tellement longtemps que je lui dis « oui oui je vais venir » et que je ne le fais pas… Ben ça y est, je le fais. Je ne vous cache pas qu’entre l’hiver au Portugal l’année dernière et l’hiver à Liverpool cette année… j’ai un peu peur du grand écart. Mais je suis contente, j’ai hâte, c’est une nouvelle aventure. Et c’est avec une copine, en plus, je suis super contente !

Vue de la forteresse de Belgrade, Serbie

Belgrade, Serbie

Et sur le blog ?

Pendant le roadtrip dans les Balkans, j’ai publié chaque semaine un carnet de voyage. Après le dernier, certains d’entre vous m’ont dit sur Facebook, sur Instagram, sur Twitter… que cela allait vous manquer. Je vous remercie pour ce compliment et pour votre fidélité. Certains ont découvert mon blog grâce à ces carnets et continuent de me suivre, merci !

Maintenant, je vais m’attaquer à la rédaction d’articles plus « pratiques » sur les destinations traversées. J’ai plein de trucs à vous dire, donc vous n’avez pas fini d’entendre parler des Balkans !! Mais ne vous inquiétez pas, pour varier les plaisirs, j’ai des tas d’articles en retard sur des voyages précédents. Je vais continuer de les rédiger.

Roadtrip dans les Balkans : le bilan