Une journée à Salamanque

Lors de mon roadtrip jusqu’à Sagres, je me suis arrêtée deux nuits à Salamanque, en Espagne. J’avoue avoir choisi cette ville au hasard, car elle était à mi-chemin entre le Bassin d’Arcachon (l’étape précédente) et l’arrivée. Je ne me voyais pas faire 12h de voiture, surtout toute seule, et Salamanque était à 6h du bassin et 6h de Sagres.

Malgré tout, j’avais quand-même envie de la découvrir, c’est pour cela que j’avais réservé 2 nuits au lieu d’une, pour avoir au moins une journée complète sur place.

Laissez-moi vous dire que cette étape a été le premier épisode WTF de l’année 2017. J’vous explique. Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous vous en rappelez peut-être, remarquez.

Déjà, j’ai mis un peu plus que 6h pour rejoindre Salamanque. Au passage de la frontière espagnole, je n’ai pas eu de neige comme tout le monde (sauf moi) le craignait. Par contre j’ai eu une pluie diluvienne qui m’a suivie sur plusieurs kilomètres, me ralentissant quelque peu.

Ensuite, en arrivant en ville, j’ai évidemment galéré à trouver l’hôtel. Y’a un truc à savoir avec moi, c’est que même avec GPS, dans une ville inconnue (et grande) j’ai du mal. Donc j’ai un peu tourné en rond avant de localiser le backpacker, et encore plus pour trouver où me garer. La description du backpacker laissait entendre qu’on pouvait se garer à proximité… j’ai pas la même définition de « à proximité » qu’eux visiblement. J’ai fini par me garer dans une petite rue perpendiculaire, juste à côté, le temps de décharger mes affaires et de demander à la réception si je pouvais laisser ma voiture à cet endroit, et sinon, où je devais aller.

*Rapide retour en arrière* La veille de mon arrivée, j’ai reçu dans ma boite mail un rappel de ma réservation. Il y avait le digicode de la porte d’entrée, et le digicode de la porte de la chambre. Bon. J’ai trouvé ça sympa, de me prévenir avant, de me donner les infos.

Donc je débarque devant la porte, rentre le digicode, monte les escaliers et tombe sur la réception. Vide. Personne.

Auberge déserte, Salamanque, Espagne

Bon… je retrouve l’email, il y a un numéro de téléphone, j’appelle… la dame au bout du fil parle un peu anglais. J’évite d’épiloguer sur le fait qu’il n’y a personne, je lui pose la question du parking. Et là elle me dit qu’il y en a un, mais pas là, un peu plus loin, elle veut m’envoyer un plan par sms. Okayyyy. Pas grave, je redescends, et au lieu de profiter de la proximité de la voiture pour monter au moins mon sac dans ma chambre, je repars à la recherche du parking.

Pour vous la faire courte, j’ai cherché pendant 1h avant de comprendre qu’il n’y avait PAS de parking MAIS « des places de parking gratuites dans la rue ». C’est paaaaas du tout pareil. Et bien sûr qui dit places gratuites dit places prises d’assaut. J’ai fini par en trouver une, mais je n’avais pas réalisé à quel point je m’étais éloignée de l’hôtel. J’ai dû y retourner à pieds avec mon sac, les heures de route dans les jambes, pas de plans, j’ai failli me perdre … bref, j’ai appris à être patiente et à moins stresser pour les petites choses, mais là j’ai dû faire appel à des ressources enfouies profondément (de toute façon j’étais trop fatiguée pour m’énerver).

Retour à l’hôtel, toujours personne à l’accueil, je rentre dans la chambre… personne. Bon. Y’avait un lit qui semblait être occupé, mais pas d’affaires, donc peut être quelqu’un qui était déjà parti. Je me suis baladée dans les couloirs de l’auberge et toujours pas âme qui vive. J’étais dans le remake de Shinning de Stephen King! J’ai partagé cette histoire que je trouvais drôle sur Facebook et Instagram, et la plupart d’entre vous, de mes proches, étaient plutôt inquiets pour moi. Ils ont réussi à me faire un peu peur, alors qu’à la base, je trouvais ça marrant et pas du tout inquiétant : que pouvait-il arriver, avec 2 digicodes pour arriver jusqu’à ma chambre ? Pour la petite histoire, le lendemain, ces mêmes personnes m’écrivaient sur Facebook pour savoir si j’étais toujours en vie 😀 

Tard le soir, le 2ème occupant de la chambre est entré, je dormais à moitié donc je n’ai pas fait trop attention. Et le lendemain matin, alors que je suis partie à la recherche du petit déjeuner censé être inclus dans le prix, j’ai eu la surprise de trouver la réception … occupée ! Nous étions donc 3 êtres humains dans le backpacker ! J’étais juste arrivée en-dehors des heures d’accueil. Quant au fait que le backpacker n’avait que 2 occupants, eh bien, rappelons que c’était en janvier, donc pas la haute saison du tourisme !

Bref, c’était pour la petite histoire drôle. Mais à part jouer à Shinning, on fait quoi à Salamanque ?

Une journée à Salamanque, Espagne : que peut-on faire ?

On se balade à Barrio del Oeste

Si je vous dis « street art à Salamanque » vous me dites … ? Ouais, comme moi : « Ah bon ? ». Certes, je ne connaissais pas Salamanque avant d’y aller. Donc je ne savais pas trop à quoi m’attendre, mais pas forcément à une « scène » street art très développée. Erreur ! En 2013, le quartier de Barrio del Oeste à l’ouest de la ville a organisé une compétition de street art. Avec la permission des propriétaires des immeubles et commerces, des artistes locaux ont décoré les murs. Le but était de donner une nouvelle dynamique au quartier, rassembler les gens autour de l’art.

Le quartier est facile à reconnaître : à peine arrivé sur la Plaza del Oeste, il y a des troncs d’arbre recouverts de jolis tricots. Des anciennes cabines téléphoniques transformées en bibliothèques. Des caddies transformés en potagers, des bottes en caoutchouc en pot de fleurs. Et partout, sur quasiment tous les murs, toutes les portes de garages, des dessins, des peintures, des graffitis. Et pour une fan de street art comme moi, c’était le bonheur de les chasser ! Il y a tous les styles, graphique, abstrait, cartoon, etc… J’ai essayé de sélectionner les meilleurs, sinon je vous aurai posté des centaines de photos !

J’ai passé toute la matinée à me balader dans le quartier, et je ne regrette pas, j’en ai pris plein les yeux !

Pour y aller : le bus numéro 2 s’arrête non loin de la Plaza del Oeste (Avendia Italia 46). Mais j’ai marché depuis l’auberge. Je pense que si vous logez en centre ville vous pouvez faire pareil.

Street Art, Salamanque, Espagne

Street Art, Salamanque, Espagne

Street Art, Salamanque, Espagne

Street Art, Salamanque, Espagne

Street Art, Salamanque, Espagne

Street Art, Salamanque, Espagne

Street Art, Salamanque, Espagne

Street Art, Salamanque, Espagne

Street Art, Salamanque, Espagne

Street Art, Salamanque, Espagne

Street Art, Salamanque, Espagne

Street Art, Salamanque, Espagne

Street Art, Salamanque, Espagne

Street Art, Salamanque, Espagne

Street Art, Salamanque, Espagne

Street Art, Salamanque, Espagne

Street Art, Salamanque, Espagne

Street Art, Salamanque, Espagne

Street Art, Salamanque, Espagne

On visite la cathédrale de Salamanque

Enfin, « les » cathédrales. Il y a la Vieille Cathédrale, et la Nouvelle Cathédrale. La première fut construite entre les 12ème et 14ème siècle et est de style roman et gothique. La deuxième, qui lui est accolée, a été construite entre les 16ème et 18ème siècles. Elle est de style gothique tardif et baroque.

Elles se visitent pour 4,75€ (prix qui inclue un audioguide en français). Du 1er octobre au 31 mars : tous les jours de 10h à 17h15. Du 1er avril au 30 septembre : tous les jours de 10h à 19h15.

Je vous recommande la visite, l’extérieur est sublime, tout comme l’intérieur. Sur la façade, ne manquez pas un détail amusant. Lorsque je suis sortie de la visite, je suis tombée sur un espagnol qui a commencé à me faire la conversation. Bon, il était gentil, mais je parle très mal l’espagnol. Je peux éventuellement comprendre quelques trucs, mais à la vitesse où il parlait c’était chaud ! Il me faisait signe de retourner avec lui devant la cathédrale … j’essayais de lui faire comprendre que j’en sortais, mais non.

Donc je l’ai suivi. Et là il m’a montré une sculpture étrange qui représente … un astronaute ! C’est pas étrange ? Quand je lui ai demandé comment ça se faisait qu’il y avait un astronaute sur une cathédrale aussi vieille, il m’a dit qu’apparemment cela datait de la restauration. Donc ce n’est pas un truc original. Mais tout de même, c’est marrant.

Pour y aller : Calle Cardenal Pla y Deniel, 37008 Salamanca

Cathédrale de Salamanque, Espagne

Cathédrale de Salamanque, Espagne

Cathédrale de Salamanque, Espagne

Cathédrale de Salamanque, Espagne

On va voir l’Université de Salamanque et l’Universidad Pontificia

Non loin de la place où se trouvent les cathédrales se trouvent les bâtiments de l’université et derrière, l’Universidad Pontificia. Tout ce centre historique est littéralement à couper le souffle. L’architecture des bâtiments est incroyable, la façade de style plateresque de l’université en particulier !

L’Université de Salamanque a été fondée vers 1250. C’est la deuxième plus ancienne Université d’Espagne (mais la plus ancienne toujours existante car celle de Palencia n’existe plus). C’est la plus ancienne du monde hispanique, la 5ème plus ancienne d’Europe et la première qui a obtenue en Europe le titre d’Université. Je ne le savais pas, mais Salamanque est une ville universitaire très dynamique ! Il y a 30 000 étudiants chaque année.

L’Université Pontificale est une université catholique privée. Elle a été créée en 1134 et a été réunie à l’Université d’Etat en 1854. Son architecture vaut le coup d’oeil également !

Université de Salamanque, Espagne

Centre historique, Salamanque, Espagne

Universidad Pontificia, Salamanque, Espagne

Centre historique, Salamanque, Espagne

Centre historique, Salamanque, Espagne

La Plaza Mayor

Si vous continuez encore, vous arriverez sur la Plaza Mayor. Encore une fois, vous allez en prendre plein les yeux ! Elle n’est pas carrée mais trapézoïdale et a été construite par Andre II De Salamanque entre 1729 et 1756. Elle est de style baroque, avec un pourtour arcs en plein cintre. Il y a 186 arcades qui portent des médaillons à l’effigie de personnages célèbres (les Rois Catholiques, Christophe Colomb…)

Plaza Mayor, Salamanque, Espagne

Plaza Mayor, Salamanque, Espagne

Les caves de Salamanque

On l’appelle aussi Cueva de Salamanca. C’est un lieu légendaire où le Diable aurait résidé et enseigné à des élèves choisis. Les caves de Salamanque sont ouvertes en continu de 10h à 22h et on peut les visiter gratuitement. Montez jusqu’au sommet (oui, on peut monter dans les caves aha !). Vous aurez une vue au-dessus des toits de la ville d’un côté et la cathédrale de l’autre.

Adresse : Cuesta Carvajal, 7

Les caves de Salamanque, Espagne

Les caves de Salamanque, Espagne

Les caves de Salamanque, Espagne

Les caves de Salamanque, Espagne

Pour déjeuner

Je me suis arrêtée à A’ Tarantella (Plaza del Mercado), un restaurant super bon mais où j’ai payé 25€, ce qui n’est pas dans mes habitudes. Mais j’avais seulement une journée sur place et je n’avais pas le temps de chercher un restaurant plus longuement, j’ai donc choisi le premier qui m’inspirait. Très bon choix, la nourriture était excellente !

Pour dormir

Même si ça a commencé bizarrement, je recommande tout de même l’auberge où j’ai dormi. Il s’agit de l’Hostel Escapa2 (Paseo de Canalejas,14-16). La nuit était à 17€, petit déjeuner inclus. C’était propre, et la salle de bain était dans la chambre, pas dans le couloir. En plus, elle est plutôt bien placée, à 10mn à pieds de ma première visite qui était Barrio del Oeste. 

C’était une journée intense, car c’était la seule sur place.

J’ai donc beaucoup marché, et Salamanque a été une super découverte. Je m’étais arrêtée par hasard, j’en suis repartie enchantée. Evidemment je vous recommande de la visiter si vous avez un jour l’occasion. Je ne vous recommande pas d’y louer une voiture, au risque de galérer comme moi à la garer ! En plus, les sites que je vous ai décrits sont accessibles à pieds, ils ne sont pas trop éloignés les uns des autres.

Salamanque, Espagne

Salamanque, Espagne

Salamanque, Espagne

Salamanque, Espagne

Salamanque, Espagne

Salamanque, Espagne

Salamanque, Espagne

Salamanque, Espagne

Et vous, vous connaissez Salamanque ? Sinon, est-ce que je vous ai donné envie de la découvrir ?


Epinglez cet article sur Pinterest :

Une journée à Salamanque, Espagne : que peut-on faire ?


NB : le lien vers l’hostel est un lien affilié, ce qui veut dire que si vous choisissez de réserver après avoir cliqué dessus, je toucherai une commission. Bien sûr cela ne vous reviendra pas plus cher, mais je préfère que vous le sachiez même si cela ne change rien pour vous 🙂
EnregistrerEnregistrer