1 mois dans ma vie – Mars 2017

1 mois dans ma vie est un rendez-vous mensuel, un article qui regroupera tout ce qui s’est passé le mois précédent, mes découvertes, éventuellement mes projets… bref un peu de tout sans vraiment de ligne éditoriale, parce que ça fait du bien parfois 🙂

La vache, ce mois de mars a été super agité ! Au programme, du roadtrip, la fin du Portugal, la découverte de 2 nouvelles villes espagnoles, de nouveaux endroits dans le Bassin d’Arcachon, beaucoup de rencontres avec des voyageurs, des blogueurs, des instagrammeurs, des retrouvailles avec la familles et les copains, et du travail, beaucoup de travail.

Bye bye Portugal

Après 2 mois passés à Sagres, j’ai dû dire au-revoir à Zara, la propriétaire de mon airbnb, au-revoir au Portugal et à la dolce vita de Sagres. J’avoue, ça va me manquer : Zara est géniale, la maison était géniale (je vous en parlais ici) et j’ai adoré vivre à Sagres pendant tout ce temps. Et puis, je venais juste de rencontrer les deux nouveaux arrivants dans l’airbnb, deux digital nomad super cools. Nous avons eu des discussions très intéressantes lors des quelques jours où nous avons habité ensemble, et nous avions transformé la cuisine en coworking space plutôt agréable 🙂

Où dormir à Sagres : Sagres Zen House, Algarve, Portugal

Figueira, Algarve, Portugal

Le roadtrip, le retour

Je crois que ce n’est un secret pour pas grand monde : roadtripper, c’est mon dada. J’étais descendue jusqu’à la pointe du Portugal au volant de ma petite voiture, il fallait bien remonter à Paris de la même façon. Par contre, pas question de le faire d’un seul coup : la distance à couvrir est bien trop longue pour une seule conductrice (= moi). Il fallait donc prévoir des arrêts en route. Cela faisait longtemps que je voulais découvrir l’Andalousie, c’était l’occasion : j’ai décidé de passer 3 nuits à Séville. Ensuite, je devais aller chez ma soeur, dans le sud-ouest français, mais depuis Séville, c’était encore un peu long. J’ai décidé de couper à mi-chemin, et j’ai choisi d’aller à Madrid.

Roadtrip Espagne France

Pourquoi Madrid?

Et pourquoi pas, finalement. Je trouve que pour une capitale, on n’en parle pas tant que ça. Autour de moi, tous les gens qui ont été en Espagne on été … à Barcelone. Tout le temps Barcelone. Je ne doute pas que ce soit une très belle ville, évidemment. Si elle a autant de succès, il doit bien y avoir une ou des raison(s). Mais vu que j’aime bien, souvent, ne pas faire comme tout le monde, j’ai décidé de ne pas y aller, et de découvrir la capitale espagnole.

Séville, Madrid, le bilan

Alors là les gars, un grand WHOUA qui déchire sa maman pour Séville. Je suis littéralement tombée amoureuse, cette ville est MA-GNI-FIQUE. La cathédrale, l’Alcazar, l’architecture, le quartier historique, le quartier de Santa Cruz, et j’en passe. Je ne m’en suis pas remise, j’étais choquée tellement c’était beau, et j’ai décidé d’élever cette ville au rang de Patrimoine Intersidéral de l’Humanité Qui Te Fout Une Claque Dans La Gueule. Et aussi de destination officielle pour un weekend avec mes meilleures amies, qui vont tout autant adorer que moi, j’en suis sûre (il y a une prof d’histoire dans l’équipe, elle va se régaler !).

Et un grand WHOUA aussi pour Madrid, qui m’a surprise. Pour être honnête, Séville juste avant avait mis la barre super haute. Je ne m’attendais pas à être « déçue » par Madrid, mais je me doutais que je n’aurais pas la même réaction d’émerveillement. Eh ben quand même, la capitale espagnole s’est pas mal défendue ! Pas en terme de climat, parce qu’entre les deux villes j’ai perdu 20 degrés quand même. Mais en terme de culture, d’architecture, de balade, de parcs… j’ai beaucoup aimé ! Je n’ai eu qu’une seule journée complète de visite (arrivée un mardi soir, visite tout le mercredi, et repartie le jeudi matin) mais j’en ai eu un bon aperçu qui me fait dire… pourquoi ne pas revenir ?

Cathédrale, Séville, Espagne

La Cathédrale de Séville

Alcazar, Séville, Espagne

Alcazar, Séville, Espagne

Alcazar, Séville, Espagne

L’Alcazar de Séville

Madrid, Espagne

Madrid

Cathédrale, Madrid, Espagne

Madrid

Palais royal, Madrid, Espagne

Le Palais royal de Madrid

Madrid, Espagne

Madrid

Retour en France, via le bassin d’Arcachon

Madrid-Paris, c’était encore un peu long. Ma soeur + belle-soeur habitent dans le 33, et je ne les avais pas vues depuis janvier, un arrêt de 3 nuits s’imposait donc. Elles en ont profité pour me montrer des trucs que je n’avais pas encore eu le temps de voir (en même temps il y en a tellement dans cette belle région !) : des plages, un bout d’Arcachon, et surtout le Cap Ferret avec ses petits villages que j’ai trouvé trop cools! En plus, summum de la classe internationale, on a croisé Bernard Montiel sur une plage. C’est qu’on est des radars à people nous.

L'Herbe, Cap Ferret, France

L'Herbe, Cap Ferret, France

Le Cap Ferret

Et puis, la région parisienne

Bon, là va falloir se dire les choses en face : j’avais pas du tout envie de revenir en région parisienne. Bien sûr il y a mes parents, et ça me fait plaisir de les revoir, ça se discute pas. Mais revenir après 2 mois c’est aussi devoir gérer des papiers, des RDV, faire de l’administratif que je n’ai pas pu faire en ligne (mauvaise organisation avant le départ? Faut croire). Et surtout, c’est se taper 3 RDV chez le dentiste parce que avant de partir, j’ai pas eu le temps de me faire soigner.

Heureusement, revenir dans les parages ça veut aussi dire : rencontrer des blogueurs / instagrammeurs autour d’un dîner, revoir les copains, faire la touriste à Paris, et pouvoir rejouer à Pokemon Go parce qu’au Portugal j’ai eu la flemme de prendre une carte sim et que du coup j’avais pas de forfait.

Du travail, du travail !

Bah ouais, qui dit roadtrip dit pas le temps de travailler. J’avais pris de l’avance, avant de quitter le Portugal, pour programmer des articles, donc sur les blogs, vous n’avez pas eu d’interruption des programmes. Par contre une fois rentrée, il a fallu s’y remettre. Entre ça et tout le reste, ça a fait comme un tourbillon qui a duré une semaine, et qui dure encore.Heureusement que j’aime ce que je fais !

Où me suivre ?

Tout ce que je raconte, si ça vous intéresse, se retrouve principalement sur Instagram (en instastories), sur Twitter, Facebook, Pinterest. Et récemment, j’ai décidé de (re)donner une chance à Snapchat (stephanietravels). Venez, on rigole bien !