Conduire en Serbie

Roadtrip en Serbie : conduire en toute sécurité en Serbie ** #Serbie #RoadtripSerbie

Après la Croatie, j’ai passé la frontière serbe direction la capitale, Belgrade. Qui dit nouveau pays dit normalement nouvelles règles / habitudes à prendre. Mais venant du pays voisin qu’est la Croatie, j’avoue ne pas avoir été trop dépaysée, même si certains panneaux commençaient à devenir illisibles. Conduire en Serbie était donc moins effrayant que je le pensais. En restant prudent et avec les yeux bien ouverts, cela se passera très bien !

Roadtrip en Serbie : conduire en toute sécurité en Serbie ** #Serbie #RoadtripSerbie

La vitesse en Serbie

Comme d’habitude, la vitesse officielle est la suivante :

En ville : 50 km / h. Certaines personnes, serbes, m’ont dit que la vraie limite était 60 km/h. Comme je ne savais pas si c’était vrai, j’ai préféré rester à 50.

Hors agglomération : 80 km/h

Voie rapide : 100 km /h

Autoroute : 120 km/h

Evidemment, surveillez les panneaux car certaines sections peuvent avoir des limitations différentes pour des raisons de sécurité.

Comme dans beaucoup de pays des Balkans, peu de gens respectaient ces vitesses, surtout sur voie rapide ou autoroute. J’ai vu pas mal de voiture me dépasser à toute vitesse alors que je roulais déjà proche de la vitesse maximale autorisée.

Conduire en Serbie : tous les conseils ** #Serbie #RoadtripSerbie

Le code de la route en Serbie

Rien de bien méchant, vous reconnaîtrez la plupart des panneaux. Ceux qui indiquent l’autoroute sont verts, les voies rapides sont bleus.

Niveau lecture, rien d’alarmant non plus : les deux alphabets sont utilisés, vous verrez donc les directions indiquées en cyrilliques et en dessous en alphabet latin. L’une des raisons est peut être pour aider les étrangers mais pas seulement : en Serbie, les deux alphabets sont utilisés.

Ceci dit, dans certains coins paumés, il m’est arrivé de voir des panneaux uniquement en cyrillique. Mais à force de le lire, j’ai appris à reconnaître les lettres. Et puis si vous avez un GPS avec vous, vous n’aurez pas de souci !

Conduire en Serbie : tous les conseils ** #Serbie #RoadtripSerbie

Bon parfois, certains noms de rue ne sont pas traduits. Ayez un GPS !

Ayez dans votre voiture :

  • Une roue de secours
  • Un triangle de signalisation
  • Des ampoules supplémentaires
  • Une barre de remorquage
  • Un gilet jaune
  • Des papiers de constat amiable européen
  • Equipement de neige pendant l’hiver

Sachez qu’on ne m’a jamais demandé de présenter tout cela mais … encore une fois on ne sait jamais.

Se garer en Serbie

Franchement, dans Belgrade, oubliez. J’avais réservé un hébergement avec parking et je me déplaçais uniquement à pied ou en transports. C’est une grande ville, il y a du monde, et c’est toujours un peu difficile de circuler dans une grande ville inconnue.

Dans les autres villes, plus petites, c’était plus simple. Mais comme d’habitude, je réservais toujours des hébergements avec parking pour être tranquille.

Vignette ou péage ?

Péage, et bien sûr les tarifs sont inférieurs à la France surtout avec la différence du niveau de vie. Ceci dit, il est intéressant de noter que pour un niveau de vie serbe, l’autoroute est chère !

Etat des routes en Serbie

Franchement les autoroutes, elles étaient très bien. On voyait que certaines étaient un peu anciennes, mais franchement elles sont très correctes et entretenues donc RAS.

Sur certaines petites routes, il peut y avoir des défauts mais rien de méchant. Faites juste gaffe aux nids de poules. Certains sont tellement énormes que ce sont plutôt des ptérodactyles qui les ont fait !

Conduire en Serbie : tous les conseils ** #Serbie #RoadtripSerbie

Les serbes sur la route

Je ne vais pas vous mentir, ce sont un peu des fous du volant. En ville, il faut s’accrocher, mais je pense que c’est le cas dans pas mal de grandes villes de toute façon. Il y a juste cette petite pression supplémentaire du fait que ce n’est pas notre pays, il faut se repérer, lire les panneaux dans une autre langue… ça peut mettre un peu la pression.

Par contre en campagne ou en montagne, sérieux j’ai failli faire quelques arrêts cardiaques. Certes, je n’ai pas vu d’accident. Donc les gens doivent avoir l’habitude de conduire de cette façon (c’est à dire vite). Ce que je vous conseille c’est de rester dans votre voie, à la vitesse autorisée ou un peu en dessous (aller trop lentement pourrait être dangereux également) et de garder les yeux bien ouverts pour parer à toute éventualité !

Le passage de la frontière

Plutôt facile, en sortant de Croatie j’ai montré mon passeport, puis en entrant en Serbie, je me le suis fait tamponner par le douanier qui m’a aussi demandé si j’avais quelque chose à déclarer. J’ai dit non, et il m’a laissée passer. Le plus dur finalement ça a été le no-man’s land entre les deux frontières, environ 400 mètres entre la sortie de Croatie et l’entrée en Serbie où il y avait vraiment beaucoup de monde et une chaleur intense. Attendre plus d’une heure dans la voiture alors qu’il faisait 34°C et que je n’avais pas la clim, c’est un sacré souvenir.

Si vous êtes comme moi et que vous voyagez avec une voiture immatriculée hors de Serbie vous devrez impérativement avoir avec vous :

  • Votre permis (évidemment). J’avais sur moi mon permis international, mais on ne me l’a pas demandé. Ayez-le, on ne sait jamais.
  • Votre carte grise
  • La carte verte (pour l’assurance)
  • Bien sûr votre passeport ou votre carte d’identité. Attention, malgré la nouvelle disposition qui prolonge de 5 ans une CNI périmée, cela peut ne pas passer. Pour être certain, je dirais de prendre un passeport.

A la sortie, ce fut tout aussi simple, j’ai juste présenté le passeport et j’ai pu sortir du pays pour aller dans le suivant !

Corruption en Serbie ?

On m’a posé la question, et personnellement je n’ai jamais eu à subir ça de la part de la police ou de tout autre représentant des forces de l’ordre. Ceci dit, je me suis fait arrêter une seule fois, un peu au milieu de nulle part, juste parce que j’avais une plaque française, que j’étais une femme seule, et que ça avait à la fois fasciné et inquiété le policier qui voulait absolument m’aider, me conseiller sur le chemin à prendre, et me dire qu’il rêvait d’aller à Paris.

Ceci dit, je pense que cela peut arriver, et pas qu’en Serbie d’ailleurs. J’avais vu un numéro de téléphone au niveau du poste-frontière, à appeler en cas de tentative de corruption par un agent de police. Evidemment, je l’ai perdu. Donc si vous passez la frontière, ne faites pas comme moi, notez-le !

Pour aller plus loin : tous les articles consacrés à la Serbie


Epinglez cet article sur Pinterest :

Roadtrip en Serbie : conduire en toute sécurité en Serbie ** #Serbie #RoadtripSerbie

Bonnes adresses : où manger à Liverpool ?

Bonnes adresses : où manger à Liverpool ? #Liverpool

Il y a un truc que j’ai remarqué, c’est que manger à Liverpool ne revient pas très cher. C’est plutôt chouette quand on visite la ville avec un petit budget ! Cet article sera amené à évoluer au fur et à mesure que je rajouterai des adresses, mais voici déjà celles que j’ai testé en compagnie de L. Prenez note si vous venez dans le coin !

Bonnes adresses : où manger à Liverpool ? #Liverpool #bonnesadresses

Wagamama

Le Wagamama, c’est un restaurant japonais dans Liverpool One. C’est L. qui m’y a emmenée car elle voulait tester le menu vegan. Moi, je ne le suis pas encore totalement donc j’ai testé un autre plat, qui contenait de la viande. Mais toutes les deux nous avons beaucoup aimé ce que nous avons mangé !

Le seul petit bémol, je pense, c’est la disposition de la salle. Il s’agit de grandes tables où tout le monde s’assoit ensemble. Pour nous ce n’était pas gênant, mais si vous voulez un peu d’intimité, ce sera plus compliqué ! C’est plutôt à la bonne franquette 🙂

Adresse : Liverpool one, 14 Paradise street

Wagamama, Liverpool ** #Liverpool

Wagamama, Liverpool ** #Liverpool

The Old Hardware shop

Situé dans Woolton village, c’est un petit café qui vaut le déplacement (bon, le village aussi hein). Spécialisé dans les plats végétariens et vegan, il propose même un petit déjeuner à toute heure de la journée (et comme j’adore les petits déjeuners …)

Ce jour-là nous avons testé les plats et desserts, et franchement mention spéciale aux pâtisseries qui sont excellentes.

Là aussi un tout petit bémol : il faisait une chaleur à mourir à l’intérieur. Je ne sais pas si c’est tout le temps comme ça, mais ce jour-là en plus nous étions particulièrement couvertes car il faisait froid dehors. On s’est bien réchauffées à l’intérieur !

Adresse : 8 Woolton Street, Woolton Village 

The Old Hardware Shop, Woolton Village, Liverpool ** #Liverpool #WooltonVillage

The Old Hardware Shop, Woolton Village, Liverpool ** #Liverpool #WooltonVillage

The Old Hardware Shop, Woolton Village, Liverpool ** #Liverpool #WooltonVillage

The Old Hardware Shop, Woolton Village, Liverpool ** #Liverpool #WooltonVillage

Las Iguanas

Ok c’est une chaîne mais qui a dit que les chaînes c’était forcément mauvais ? Au contraire nous on a adoré. La première fois, nous y sommes allé juste pour les boissons en happy hour. Et la deuxième, pour y manger. Leur spécialité, c’est la cuisine sud-américaine. A tester, également pour l’ambiance et la musique !

Adresse : Liverpool one, 14 Paradise street

Las Iguanas, Liverpool ** #Liverpool

Restaurant Las Iguanas, Liverpool ** #LasIguanas #Liverpool

Restaurant Las Iguanas, Liverpool ** #LasIguanas #Liverpool

Zizzi

(J’avoue, j’ai rigolé quand L. m’a dit « tu veux aller manger chez Zizzi ? »).

Egalement situé à Liverpool One, cette fois-ci la spécialité c’est l’Italie. Et leurs plats sont plus qu’abordables ! Je me rappelle encore de mes raviolis aux légumes. Petit bémol pour les vegans, et c’est L. qui parle : ils ont réduit leur carte de plats vegan, c’est dommage.

Adresse : Liverpool one, 14 Paradise street

Restaurant Zizzi ** #Liverpool

Restaurant Zizzi ** #Liverpool

Restaurant Zizzi ** #Liverpool

The Bagelry

On l’a testé pour un petit déjeuner. The Bagelry propose des bagel sucrés ou salés, et comme c’était un samedi matin, on est parti sur le sucré. Nous avons testé ceux aux oréos, aux myrtilles, au peanut butter et au chocolat (ouais rien que ça). Franchement ? Ca passe. Je vous avoue que ce n’est pas le meilleur endroit où j’ai jamais mangé, mais vu le prix, on ne peut pas se plaindre : 4 beagles + 2 cafés, on a payé 11£ en tout. C’est donné ! Et mention spéciale pour la déco.

Adresse : 42 Nelson St (dans le quartier chinois)

The Bagelry, Liverpool ** #Liverpool

The Bagelry, Liverpool ** #Liverpool

Evil Eye

Rendez-vous à Penny Lane pour manger mexicain à Evil Eye. Franchement, je crois que j’ai tout aimé dans ce petit resto qui pourtant ne paye pas de mine vu de dehors : la déco, l’accueil, la nourriture et le prix ! Attention c’est épicé, mais c’est mexicain en même temps. En dessert, je recommande les churros sucre+cannelle+sauce au chocolat !

Adresse : 208 Smithdown Rd

Restaurant Evil Eye, Liverpool #Liverpool

Restaurant Evil Eye, Liverpool #Liverpool

Restaurant Evil Eye, Liverpool #Liverpool

Restaurant Evil Eye, Liverpool #Liverpool

The Tavern

Si vous voulez tester le meilleur petit déjeuner de Grande Bretagne, c’est l’endroit où il faut aller. Ce n’est pas moi qui le dit, ce sont les multiples awards qu’ils ont gagné ! Un conseil : venez avant 10H le weekend. On s’est pointé pile à 10h et nous avons eu une table tout de suite, mais c’était vraiment plein. En repartant, on a vu la queue s’allonger presque jusque dehors !

Adresse : 619-625 Smithdown Road, Penny Lane Junction

The Tavern, Liverpool ** #Liverpool

The Tavern, Liverpool ** #Liverpool

The Lark Bistro

Situé à Sefton Park, il se trouve dans Lark Lane, la rue principale du quartier. Vous trouverez des tas de restos et cafés, mais c’est celui-ci que nous avons testé, sans raison particulière à part qu’il y avait une table de libre à l’intérieur. On valide l’accueil et la nourriture, ainsi que le prix. En revanche c’est assez petit et fréquenté par les familles donc vous aurez presque l’impression de déjeuner avec leurs enfants !

Adresse : 82 Lark Lane

The Lark Bistrot, Liverpool ** #Liverpool

The Lark Bistrot, Liverpool ** #Liverpool

Down the Hatch

Pour y accéder, c’est au sous-sol, mais rien de glauque je vous rassure. Au contraire, c’est un restaurant hipster, tellement que j’ai rien compris au menu. L. a dû me traduire les trucs de l’anglais hipster liverpoodien à l’anglais normal. A part ça, c’est un resto qu’on valide totalement, autant au niveau déco qu’au niveau des plats. Tout est vegan, même si quelques trucs sont végétariens (c’est indiqué sur le menu) et franchement c’était SUPER bon ! Une adresse que je recommande et où je retournerai !

Adresse : Basement, 62 Duke Street

Down the Hatch, Restaurant vegan à Liverpool ** #Liverpool #Vegan

Down the Hatch, Restaurant vegan à Liverpool ** #Liverpool #Vegan

Down the Hatch, Restaurant vegan à Liverpool ** #Liverpool #Vegan

Down the Hatch, Restaurant vegan à Liverpool ** #Liverpool #Vegan

The Baltic Bakehouse

Non loin du Tavern, donc en-dehors du centre-ville, nous avons décidé d’aller tester the Baltic Bakehouse. J’ai bien aimé l’atmosphère un peu frenchy qui se dégage de ce café qui fait également boulangerie. La décoration est simple, mais justement c’est suffisant. Et leur petit déjeuner est vraiment bien ! On valide l’English Breakfast et le Granola, qui vous calera assez pour le reste de la journée 🙂

The Baltic Bakehouse, Liverpool ** #Liverpool

The Baltic Bakehouse, Liverpool ** #Liverpool

The Baltic Bakehouse, Liverpool ** #Liverpool

Pour aller plus loin : retrouvez tous les articles consacrés aux bonnes adresses dans le monde


Epinglez cet article pour le sauvegarder !

Bonnes adresses : où manger à Liverpool ? #Liverpool #bonnesadresses

Nouvelle Zélande : visiter Abel Tasman National Park

Nouvelle Zélande : visiter Abel Tasman National Park ** #NouvelleZelande #AbelTasman

Le parc national Abel Tasman est situé au nord-ouest de l’île du Sud en Nouvelle Zélande et est nommé en l’honneur de l’explorateur Abel Tasman, le premier européen à voir la Nouvelle Zélande. L’accueil de ce néerlandais sur les côtes s’est soldé par une bataille avec les Maoris présents et la mort de quatre marins… Mais le nom est resté. C’est le plus petit des parcs nationaux du pays.

Nouvelle Zélande : visiter Abel Tasman National Park ** #NouvelleZelande #AbelTasman

Petit mais …

Petit, mais il a beaucoup des panoramas magnifiques à offrir. Le Coast Track suit la côte avec vue sur la mer. Si vous avez de la chance, vous verrez des dauphins ou des otaries nager quelques mètres sous vos pieds ! Il y a également l’Inland Track, qui parcours l’intérieur. Il est un peu moins fréquenté, mais les deux valent le coup.

L’Abel Tasman Coast Track alterne entre plages et forêts, il y en a donc pour tous les goûts. Long de 55 km, il faut plusieurs jours pour le parcourir en entier. Vous pouvez bien sûr n’en parcourir qu’une partie si vous avez moins de temps. Impossible de se perdre et le dénivelé n’est pas énorme : le parcours est accessible à absolument tout le monde !

Un vrai décor de films

Pour l’anecdote, des scènes de premier film du Seigneur des Anneaux ont été tournées dans la forêt de hêtres, lorsque les Hobbits se cachent sous un arbre pour ne pas se faire repérer par un Nazgûl.

Abel Tasman National Park, Nouvelle Zélande ** #AbelTasman #NouvelleZelande

Abel Tasman National Park, Nouvelle Zélande ** #AbelTasman #NouvelleZelande

Abel Tasman National Park, Nouvelle Zélande ** #AbelTasman #NouvelleZelande

Abel Tasman National Park, Nouvelle Zélande ** #AbelTasman #NouvelleZelande

Abel Tasman National Park, Nouvelle Zélande ** #AbelTasman #NouvelleZelande

Abel Tasman National Park, Nouvelle Zélande ** #AbelTasman #NouvelleZelande

Abel Tasman National Park, Nouvelle Zélande ** #AbelTasman #NouvelleZelande

Abel Tasman National Park, Nouvelle Zélande ** #AbelTasman #NouvelleZelande

Abel Tasman National Park, Nouvelle Zélande ** #AbelTasman #NouvelleZelande

Abel Tasman National Park, Nouvelle Zélande ** #AbelTasman #NouvelleZelande

Abel Tasman National Park, Nouvelle Zélande ** #AbelTasman #NouvelleZelande

Abel Tasman National Park, Nouvelle Zélande ** #AbelTasman #NouvelleZelande

Abel Tasman National Park, Nouvelle Zélande ** #AbelTasman #NouvelleZelande

Abel Tasman National Park, Nouvelle Zélande ** #AbelTasman #NouvelleZelande

Abel Tasman National Park, Nouvelle Zélande ** #AbelTasman #NouvelleZelande

Abel Tasman National Park, Nouvelle Zélande ** #AbelTasman #NouvelleZelande

Abel Tasman National Park, Nouvelle Zélande ** #AbelTasman #NouvelleZelande

Abel Tasman National Park, Nouvelle Zélande ** #AbelTasman #NouvelleZelande

Abel Tasman National Park, Nouvelle Zélande ** #AbelTasman #NouvelleZelande

Abel Tasman National Park, Nouvelle Zélande ** #AbelTasman #NouvelleZelande

Abel Tasman National Park, Nouvelle Zélande ** #AbelTasman #NouvelleZelande


Abel Tasman Pratique

Comment s’y rendre ?

Il n’y a ni route ni logement. Embêtant, mais au moins la préservation nature y est optimale. Des bateaux-taxi peuvent vous déposer et vous récupérer où vous le souhaitez, il suffit de les réserver à l’avance. Sinon, vous pouvez accoster en kayak, l’avantage étant que vous aurez accès à des endroits inaccessibles à pieds.

Pour louer des kayaks, rendez-vous à Kaiteriteri ou à Marahau.

Pour les campings, renseignez-vous sur ce site

Les différentes compagnies de bateau-taxi :

Abel Tasman Aqua Taxi : https://www.aquataxi.co.nz
Abel Tasman Sea Shuttle : http://www.abeltasmanseashuttles.co.nz
Marahau Water Taxi : http://www.abeltasmancentre.co.nz

Combien de temps rester ?

C’est comme vous le sentez : une après-midi ou plusieurs jours, cela dépend du temps dont vous disposez.

Pour aller plus loin : retrouvez tous les articles consacrés à la Nouvelle Zélande


Epinglez cet article sur Pinterest :

Nouvelle Zélande : visiter Abel Tasman National Park ** #NouvelleZelande #AbelTasman

Visiter le quartier géorgien de Liverpool

Visiter le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool

Depuis que je suis arrivée à Liverpool j’ai fait pas mal de kilomètres dans la ville. Je l’ai déjà mentionné ici et sur mes réseaux sociaux : au premier abord, j’ai eu du mal à l’aimer. J’aime beaucoup son architecture, les docks, mais les murs ne sont pas très colorés. Et on sait à quel point j’aime quand les murs d’une ville sont colorés ! Bon en plus à sa décharge, je suis arrivée en automne et il n’a pas fait beau tous les jours donc murs sombres + pluie, franchement, y’a certains jours j’ai eu du mal à quitter ma couette.

Mais vous le savez, chez moi, rien n’est jamais tout blanc ou tout noir ! En y regardant de plus près, il y a plein de trucs que j’aime bien à Liverpool, et l’un d’entres eux c’est le quartier géorgien. Ok, les pierres sont loin d’être couleur pastel. Mais l’architecture, les vieux bâtiments, les ruelles cachées, ça suffit à mon bonheur. J’adore ce quartier, c’est dommage qu’on n’y vit pas. Je me verrais bien dans une de ces petites maisons. Ma coloc me dit dans l’oreillette que c’est pas pour demain… J’avoue, je ne connais pas les prix de l’immobilier en ville (moi, les chiffres …).

En tout cas si vous venez à Liverpool, ce que je vous encourage à faire, vous devez absolument visiter le quartier géorgien. Je vous en dis plus.

Visiter le quartier géorgien de #Liverpool

L’idée de ce quartier résidentiel est née dans les années 1800. À cette époque, les habitants les plus riches de Liverpool pouvaient s’offrir des logements de luxe, et durant le siècle suivant, un grand nombre de maisons de style géorgien furent construites.

Hope Street est certainement la rue principale du quartier. Les rues qui lui sont parallèles et perpendiculaires, Rodney street en tête, sont bordées de belles maisons mitoyennes.

Deux cathédrales dans le même quartier

Et je pourrais même dire, deux cathédrales dans la même rue ! D’abord, la Metropolitan Cathedral of Christ the King m’a fait l’effet d’un vaisseau spatial. Disons que je n’ai pas l’habitude de voir des cathédrales de cette forme et de cette couleur. En revanche, la deuxième, est tout à fait l’image que je me faisais d’un tel édifice. Notez qu’il s’agit de la deuxième plus grande cathédrale Anglicane du monde. Elle est tellement haute qu’on en aperçoit un bout où que l’on soit dans le quartier, et probablement à Liverpool. N’hésitez pas à rentrer pour admirer l’intérieur !

Si vous n’avez pas le vertige, vous pouvez faire le « tower tour », c’est-à-dire monter au sommet de l’une des tours. Il parait que la vue vaut le coup… je n’ai pas encore eu le courage (j’y travaille).

Metropolitan Cathedral de Liverpool ** #Liverpool #MetropolitanCathedral

La cathédrale anglicane de Liverpool ** #Liverpool

La cathédrale anglicane de Liverpool ** #Liverpool

La cathédrale anglicane de Liverpool ** #Liverpool

La cathédrale anglicane de Liverpool ** #Liverpool

L'extérieur de la cathédrale anglicane de Liverpool ** #Liverpool

Autour de Fulkner Square Gardens

Ne manquez pas le triangle composé de Huskisson street, Canning street et Gambier Terrace.

Et juste derrière la première, Little Huskisson street. C’est ce que j’ai bien aimé dans ce quartier : les « petites rues » derrière les « rues principales ». On dirait des endroits secrets, parfois elles ne valent pas le coup, parfois on y fait de super découvertes … mais ça on ne peut pas le savoir avant de les avoir explorées, alors n’hésitez pas à vous faufiler !

Juste après, vous vous retrouverez dans Percy street, glissez-vous dans Little Catharine street.

Un mot sur Gambier Terrace

Outre le fait que l’architecture est intéressante, John Lennon y a habité. Il était au numéro 3, c’était en 1960 et c’était avec le bassiste Stuart Sutcliffe. Avec, entre autres, Margaret Chapman, ils étaient étudiants au Liverpool College of Art

Le Liverpool Institute for Performing Arts

LIPA est une école des arts de la scène fondée en 1996 par Paul McCartney et Mark Featherstone-Witty. Elle est considérée comme l’une des meilleures écoles au monde. Pour la petite histoire, Paul McCartney avait fréquenté cette école alors appelée the Liverpool Institute. Longtemps après l’avoir quittée, il a décidé de revenir voir à quoi elle ressemblait, et l’a retrouvée délabrée. Il a décidé de sauver ce bâtiment, qui date de 1825.

Mark Featherstone-Witty quant à lui avait déjà fondé la BRIT school à Londres. Son ami Pete Fulwell, missioné par la ville de Liverpool pour que cette dernière retrouve sa réputation de « ville musicale », lui a donc demandé quelques tuyaux.

Paul McCartney, dans le même temps, avait contacté George Martin toujours dans l’idée de faire renaître le Liverpool Institute de ses cendres. Ce dernier l’a mis en contact avec Mark Featherstone-Witty, et il se trouve que tous deux furent assez complémentaires. Paul réfléchissait au meilleur moyen de restaurer le bâtiment et Mark à une manière révolutionnaire d’enseigner les arts de la scène. Cela a tout de même pris 7 ans et l’école a accueilli ses premiers élèves en Janvier 1996.

La sculpture devant l’école

Allez jeter un oeil à cet amas de valises et de sacs. Et lisez les noms qui sont inscrits dessus, vous en reconnaîtrez beaucoup ! Toutes ces personnes célèbres sont nées à Liverpool ou ont un rapport étroit avec la ville. John Lennon, bien sûr, Paul McCartney, Charles Dickens, Josephine Butler, etc.

Liverpool Institute and School of Art ** #Liverpool #LIPA

Liverpool Institute and School of Art ** #Liverpool #LIPA

Rodney Street, la rue la plus hantée de …

De Liverpool, de Grande-Bretagne, du monde … ? Qui sait. Ce ne serait pas la première à revendiquer ce titre. Perso, j’y suis allée de jour et je n’ai rien vu. Cela ne veut pas dire que j’ai envie d’y retourner de nuit… mais vous pouvez, si vous voulez ! (Je décline toute responsabilité en cas de trouille de votre vie). Il y a un ghost tour appelé Shiverpool, si ça vous tente.

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Architecture dans le quartier géorgien de Liverpool ** #Liverpool #GeorgianQuarterLiverpool

Pour faire une pause

The Art School (60 Hope street) est le meilleur restaurant du quartier. Pour boire un verre, rendez-vous à The Quarter (Faulkner street). Et ne manquez surtout pas le Philarmonic Hall, car l’intérieur est magnifique (les toilettes aussi).

Philarmonic Dining Room, Liverpool ** #Liverpool #PhilarmonicDiningRoom

Pour aller plus loin : Retrouver tous les articles sur Liverpool


Epinglez cet article sur Pinterest :

Visiter le quartier géorgien de Liverpool