Carnets de voyages – Mars 2018

Mars a commencé fort. Dès le 1er, il a fait un froid quasiment jamais vu à Liverpool (c’est pas moi qui le dit c’est la mémoire liverpoodienne). Un vent glacial, de la neige, comme on n’en a jamais vue, et … le chauffage qui rend l’âme à la maison.

Il faisait donc -1°C degré dehors et 11 dedans. Imaginez ma tête, j’ai harcelé l’agence au téléphone pour qu’ils envoient un plombier. J’étais à deux doigts de partir dormir à l’hôtel car 11°C dans un appartement c’est juste impossible. On ne se rend pas compte du froid que ça représente.

Panne de chauffage à Liverpool

D’ailleurs un petit mot à ce sujet, ce grand froid pendant quelques jours et le froid qu’il a fait pendant quelques heures à l’appartement m’ont fait réaliser que les sans abris prenaient vraiment cher à cette période. Bon ok, tous les jours, mais quand il fait ce temps-là c’est juste inhumain. Tous les jours je vois les mêmes sur le trottoirs quand je vais au bureau, et en passant le matin (quand je ne suis pas en train de courir) ou le soir, je prends le temps d’offrir une boisson chaude à quelqu’un. C’est pas grand chose mais je me dis qu’à leur place… enfin vous voyez quoi.

Heureusement le froid n’a pas duré, et à part un réveil sous la neige le 8 mars, par surprise, il recommence à faire presque bon. Et franchement ça fait du bien.

Neige à Liverpool, mars 2018 ** #Liverpool

On mange toujours autant

Ce qui est bien à Liverpool c’est que les restaurants ne sont pas trop chers, et cela nous permet d’en tester un de temps en temps. Ces quelques semaines de tests de restos liverpoodiens m’ont permis d’écrire mon dernier article consacrés à mes bonnes adresses à Liverpool.

Ce mois-ci nous avons donc découvert Down the Hatch, un restaurant au sous-sol d’un immeuble, plutôt hipster (pour rentrer il faut venir avec un vélo, un bonnet et une barbe) (ça va j’rigole). On a adoré même si j’ai mis une demi-heure à déchiffrer la carte, et que pour finir c’est L. qui m’a aidée à choisir car je ne parle pas encore l’anglais hipster. Côté nourriture on a été super agréablement surprises. C’est un restaurant presque 100% vegan, la seule « entorse » qu’ils font c’est qu’il y a des plats … végétariens. Et c’était vraiment bon, ma coloc L. est tombée amoureuse de l’endroit !

Restaurant Down the Hatch, Liverpool ** #Liverpool

Glace aux oreos vegan, Restaurant Down the Hatch, Liverpool ** #Liverpool

On voulait aussi tester une nouvelle adresse de brunch, mais on a eu la bonne idée de vouloir tester un truc du côté du stade d’Anfield. Le jour de la Saint Patrick qui se trouvait être aussi un jour de gros match entre Liverpool et une autre grosse équipe (ouais je sais je suis grave au courant mais le foot c’est pas mon délire) (huez moi).

On s’est dit que c’était peut être un peu casse-gxx du coup on s’est rabattu sur le Tavern qu’on avait déjà testé le mois dernier et qu’on avait adoré. On y a emmené un collègue français qui ne connaissait pas, et ce fut à nouveau une réussite. Le seul truc c’est qu’on est arrivé après 10h, et ça, au Tavern un samedi matin, c’est fatal : on attendu 40 minutes pour avoir une table.

The Tavern Co, Liverpool, English Breakfast ** #EnglishBreakfast #Liverpool

Une petite déception : le Caledonia

J’aime bien manger dans les pubs, c’est sympa, l’ambiance, tout ça. On a donc testé avec L. le Caledonia, mais pour ma part ce fut une déception. Bon disons que ce n’était pas mauvais, mais que les autres adresses étant meilleures, celle-ci était en-dessous. J’ai adoré l’ambiance, le fait que ce soit dog-friendly, mais la nourriture était bof. On y retournera peut être boire un verre un de ces jours, mais pas pour y manger.

Pub The Caledonia, Liverpool ** #Liverpool

S’éloigner du centre

Le weekend suivant, c’est dans le même quartier que celui où se trouve le Tavern que J. et moi avons été prendre le petit déjeuner. Nous avons décidé d’aller au Baltic Bakehouse, un café qui ressemble à une boulangerie française car elle vend du pain, des viennoiseries, du café … on a adoré ! Et surtout on a aimé l’ambiance du quartier qui fait presque village. On y a trouvé les petits commerces pratiques, poissonnerie, boucherie, primeur, petites boutiques… et à part la grande avenue où il y a beaucoup de circulation, il n’y a que des petites rues tranquilles. J’ai limite envie de déménager là bas !

Petit déjeuner au Baltic Bakehouse à Liverpool ** #BalticBakeHouse #Liverpool

Finalement le centre-ville c’est chouette et actif, mais il serait dommage de se priver de ce que les quartiers un peu plus excentrés ont à offrir.

Côté sorties

Le premier weekend de mars, j’ai fait une entorse à ma résolution de faire une activité par weekend. J’étais tellement débordée que j’ai passé le weekend à travailler.

Le World Museum de Liverpool

En revanche le weekend suivant on a décidé de se mettre un coup de pied aux fesses et nous sommes allé visiter le World Museum, musée gratuit (sauf pour certaines expos). J’avoue que je suis dubitative sur cette visite. Les premiers étages sont organisés de manière assez bizarre, je n’ai pas trop compris le cheminement. En revanche à partir de l’Egypte ancienne, j’ai kiffé. Ils ont de vraies momies ! Je trouve ça fascinant. Et j’ai été un peu déçue de la partie minuscule consacrée aux dinosaures … bref, une visite intéressante mais que je ne referai pas spécialement. Disons que ça peut occuper une heure ou deux quand il pleut quoi.

Finalement, pour l’instant, les sorties se résument beaucoup à aller manger dehors le vendredi soir et le samedi matin. Tant que la météo n’aura pas un peu changé d’avis, il va être difficile de faire des activités dehors… Heureusement, le printemps arrive, il faut que je m’organise maintenant !

Liverpool World Museum ** #Liverpool

World Museum of Liverpool ** #Liverpool

Côté boulot

Franchement je ne vais pas vous mentir c’est chaud. Je me lance dans plein de trucs, c’est chouette, mais du coup bah je dors moins. Même si j’insulte mon réveil quasiment tous les matins, hors de question de tout envoyer bouler : je sais pourquoi je fais ça, et je sais qu’à la fin, ça va payer. En plus j’aime ça, raison de plus pour m’accrocher, même si parfois j’avoue que je ne vois plus le jour (ni la nuit). Mi-mars, j’ai eu un moment de panique quand même, je me suis demandé si j’en faisais trop ou si j’étais très mal organisée. Mais au final j’ai réussi à gérer et à m’en sortir donc je ne suis pas trop nulle (quoi ça fait du bien de se le dire parfois)

Démarches administratives, le retour

Je me suis enfin inscrite chez un GP ici au Royaume Uni ! Kesako ? Ben en fait c’est un peu comme en France quand vous devez vous inscrire chez un médecin généraliste. Je suis arrivée en octobre, je viens seulement de le faire (oups) et au début j’ai cru que ce serait galère, comme la banque. Mais en fait non ! Ca a même été plus rapide. Bon j’avoue j’ai eu un allié dans l’histoire, mon collègue J. qui m’a fait un rapide résumé du fonctionnement du système de santé anglais, et à l’occasion je vous en parlerai. Si y’a de futurs expatriés parmi vous ça vous aidera peut être !

Donc voilà, j’ai un General Praticien, bientôt un dentiste, et si j’ai la foi je pousserai le vice jusqu’à avoir un ophtalmo histoire de tout tester !

Le football à Liverpool

Je ne vais pas vous apprendre qu’à Liverpool, le football est roi. Personnellement, je n’avais pas réalisé à quel point… moi, vous savez, le foot hein. Je suis plutôt ballon ovale ! Samedi j’ai rejoint des collègues dans un pub pour regarder le match de Liverpool contre je-sais-plus-qui-mais-on-a-gagné-2-1. C’était marrant l’ambiance, on aurait dit une finale de coupe du monde de rugby France-Nouvelle Zélande et le plus drôle c’était d’observer les gens à chaque coup de sifflet de l’arbitre ou à chaque but. Je ne pense pas devenir passionnée de football mais pourquoi ne pas retourner voir un match ? Ce n’était pas si terrible, même si la moitié du temps je n’ai pas compris pourquoi l’arbitre sifflait !

Un peu de lecture

Ouais je suis débordée, je travaille pratiquement 14h par jour mais j’ai quand même le temps de lire. Ok j’admets que lire le soir ça se résume à quelques pages avant de tomber raide et ronfler mais c’est super frustrant car je n’avance pas… du coup je lis aussi dans le bus quand je ne m’occupe pas de mes clients et comme je le prends aux heures de pointe et qu’il y a des embouteillages eh bien j’ai plus de temps !

Ce mois-ci j’ai fini Doctor Sleep de Stephen King. Vous savez c’est la suite de Shinning. Je l’ai beaucoup aimé, j’ai lu Shinning il y a longtemps donc je ne m’en rappelle pas assez pour comparer mais je crois que j’avais préféré Shinning quand même. Mais Doctor Sleep a réussi à bien me surprendre, jusqu’au bout. C’est Stephen King quand même hein !

D’ailleurs vous avez vu qu’il a sorti, avec Owen King son fils, un nouveau livre « Sleeping Beauties » ? Je l’ai déjà en ma possession, je vais le lire. Mais pour l’instant j’ai attaqué Homo Deus. C’est la suite de Sapiens, de Yuval Noah Harari. Ce premier livre m’avait retourné le cerveau, à voir ce que donne le deuxième !

Pour aller plus loin : Retrouvez tous les carnets de voyages


Epinglez cet article sur Pinterest

Carnets de voyages - Mars 2018

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer