Type and press Enter.

3 mois aux USA – Route vers le Midwest

L’arrivée dans l’Illinois était une étape importante du voyage. Celle qui marque presque-pile la moitié de celui-ci. Et cette étape a été marquée par les retrouvailles avec mon amie Agathe, qui vit dans une petite ville près de Chicago. C’était un peu symbolique, un peu magique, un peu nostalgique, et très joyeux aussi.

Carnet de voyage : 3 mois aux USA - Route vers le Midwest ** #Midwest #Carnetdevoyage #USA #Chicago #SaintLouis #Louisville #KansasCity

Bowling Green et Louisville, Kentucky

Je t’avais laissé dans mon dernier carnet avec un match Memphis-Nashville remporté par la première. De mon point de vue, en tout cas.

Quand j’ai quitté la ville de la country music avec un certain soulagement, c’était pour aller dans le Kentucky. Pourquoi cet état ? À toutes les questions qui commencent par pourquoi je réponds « pourquoi pas ». Des fois ça m’évite d’argumenter quand j’ai la flemme. Mais comme j’aime bien parler quand même, je vais te donner une raison : parce que justement personne n’y va. Et c’est ça qui me fait kiffer. J’aime les endroits touristiques, j’ai rien contre : ils le sont pour une raison. Mais j’aime aussi ceux qui sont un peu laissés sur le côté. Parfois je fais de belles découvertes.

Bowling Green, l’hospitalité du sud

J’ai commencé par Bowling Green, c’était à mi-chemin et pendant mes roadtrips j’aime bien ne pas aller du point A au point B directement. Je m’arrête, je regarde, je visite (et je mange). Là c’est tombé sur cette petite ville. Une fois la voiture garée devant un parc, un monsieur dans la voiture d’à côté m’aborde (gentiment hein, genre comme tous les américains : bonjour, comment ça va ?). Je réponds et la discussion s’enchaîne. Le fait que je sois française, femme seule (c’est toujours quelque chose qui fait halluciner les gens) et que je traverse la moitié des USA l’a beaucoup intéressé et il m’a demandé si je pouvais lui raconter.

Oui, si tu veux mec, allons-y. On s’est donc posé dans le parc. On a discuté, c’était intéressant. Et puis comme je lui disais que je m’étais arrêtée pour visiter un peu pendant 1h ou 2, il m’a proposé de me montrer le campus de Bowling Green car il y avait fait ses études (y’a longtemps, il avait la quarantaine ahaha).

Et nous voilà partis, il m’a montré plein de trucs, et franchement j’ai kiffé. J’ai adoré discuter avec lui, lui poser des questions. Il était très « américain » sur certains trucs (le port d’arme, la peine de mort… arf. Bon chacun son avis hein). Mais en même temps il avait un recul sur certaines questions que je trouvais intéressant.

Ensuite on a mangé et il a payé

Il a eu la délicatesse de m’inviter à manger dans un endroit qu’il connaissait « juste à côté, car je ne veux pas te mettre mal à l’aise en te demandant de monter dans ma voiture ». J’ai apprécié. En revanche je ne m’attendais pas à ce qu’il paye. Pour le coup ça m’a mise mal à l’aise : on se connait à peine et je n’avais aucun moyen de lui rendre la pareille. Sa seule réponse a été « ça me fait plaisir, c’est ce qu’on appelle la Southern hospitality ». Et tu sais quoi ? Ça parait con mais j’oublierai pas ces quelques heures.

Bowling Green, Kentucky ** #Kentucky

Louisville

J’y suis restée 3 nuits et 2 jours. Mes hôtes airbnb, un couple très sympa, m’ont super bien reçue. La maison était chouette, dans un quartier très cliché américain mais je commence à m’y faire. Ça devient tellement normal !

Depuis que je suis arrivé le 11 septembre, il fait chaud. TRES chaud. Je ne me plains pas : j’ai assez pesté contre le froid en Angleterre. J’adore avoir chaud. Et là à Louisville, il a commencé à faire un peu frais, le premier jour. J’ai mis un pull. Un truc enterré au fond de mon sac mais que j’étais bien contente d’avoir emporté ! (j’ai aussi une doudoune au cas où, je serai aux USA en hiver quand même).

Le deuxième jour, il a fait encore plus froid ! Et j’ai dû mettre un sweat shirt, le truc de fou oui oui. Bon ça va, un sweat shirt le 11 octobre, c’est pas la mort. Mais ça fait bizarre (chacun ses problèmes).

D’ailleurs en parlant de ça :

Pourquoi je suis restée 2 jours à Louisville

Clairement c’est une jolie ville mais y’a pas un milliard de trucs à faire. Alors pourquoi ne pas avoir mis les voiles au bout d’une journée de visite ? J’ai plusieurs raisons à ça que j’ai un peu évoqué sur Instagram :

  • Parce que je travaille un peu. J’ai décidé que le freelance serait un peu mis de côté pendant ce voyage, mais je n’arrive pas à lâcher à 100%. Je me dis « et si en rentrant je ne retrouvais plus rien ? » « et si je passais à côté d’une belle opportunité ? » alors même si j’ai vachement ralenti je continue. Un peu. Donc là où quelqu’un mettrait une journée pour visiter une ville, je mets parfois plus de temps. Ou alors je m’accorde quelques heures dans cette journée pour travailler un peu. Du coup je dois rester plus longtemps.

 

  • Parce que c’est un long voyage. Je ne peux pas passer 3 mois à courir sans cesse partout, organiser mes visites, trouver mes logements, trouver des clients : je suis humaine, je vais m’épuiser bien avant. Donc je ralentie le rythme. J’ai le « luxe » de ne pas avoir de date de retour autre que celle de la fin de mon visa. Alors traaaannnnquille.

 

  • Et justement j’aime bien voyager tranquille, sans courir, sans pression. J’adore le slow travel, même si j’ai conscience que je pourrais aller encore plus lentement (en restant 1 an à Liverpool par exemple AHAHA. Bref.)

Louisville, Kentucky ** #Kentucky #Louisville

Louisville, Kentucky ** #Kentucky #Louisville

Jeffersontown, Kentucky ** #Jeffersontown #Kentucky

Jeffersontown, Kentucky ** #Jeffersontown #Kentucky

Street art à Louisville, Kentucky ** #StreetArt #Louisville #Kentucky

Direction le Missouri avec Saint Louis

Encore Louis, décidément. A partir de maintenant niveau temps, il fait de plus en plus frais. Je n’ose pas dire froid car je ne suis pas encore à l’article de la mort (moi, dramatique ?). Peut être parce que je suis de plus en plus dans le Midwest, ou alors parce qu’on est déjà mi-octobre (ou les deux).

Saint Louis c’était cool. Le airbnb par contre un peu moins : on ne peut pas toujours tomber sur des perles. Bon, c’était pas horrible au point de devoir dormir dans la voiture ! Le premier jour j’ai visité la ville : évidemment je suis montée dans la célèbre arche ! Je ne m’attendais pas à ce que la montée se fasse dans des capsules de l’espace super minuscules dans lesquelles 5 personnes devaient s’entasser. Je ne m’attendais pas à ce qu’on arrive en haut dans une pièce toute en longueur percée de fenêtre minuscules. Je crois que je m’attendais à la Willis Tower de Chicago y’a 4 ans. Mais je n’ai pas détesté, c’était une expérience à 13 dollars. Le vertige ? Quel vertige (je rigole je l’ai senti. Un peu).

A part ça et le water front, le quartier un peu historique et quelques monuments je n’ai pas trouvé qu’il y avait un milliard de choses à faire non plus. J’ai bien aimé qu’il y ait des gratte ciel : j’aime les gratte-ciel. J’aime les hauts immeubles, la forme que ça donne à l’horizon d’une ville. Elles sont tellement reconnaissables grâce à ces buildings ! Oui, je suis une fille de ville. J’aime la nature, la rando (même si j’en chie). Mais la ville me plaira toujours !

Arche de Saint Louis, Missouri ** #Missouri #SaintLouis

Saint Louis, Missouri ** #Missouri #SaintLouis

Saint Louis, Missouri ** #Missouri #SaintLouis

Saint Louis, Missouri ** #Missouri #SaintLouis

Saint Charles … ou pas

Pour mon 2ème jour dans le coin j’avais entendu parler d’une petite ville aaaaadorablement historique : Saint Charles. C’était sans compter que ce matin-là, je me lève complètement malade. Mais genre, pas bien du tout. Un coup de fatigue ? Ca fait 1 mois et demi que je suis sur un rythme certes physiquement pas éreintant mais il y a aussi tout ce qu’il y a à côté … je ne sais pas, et je vais t’épargner les détails. Je n’ai juste pas pu aller à Saint Charles car j’avais peur de conduire comme ça. Ca m’a foutu un peu la pression car le lendemain je partais à Kansas City et j’avais intérêt à aller mieux.

A cheval entre le Missouri et le Kansas

Finalement le lendemain c’était passé, et j’ai pu partir comme prévu à Kansas City. Je n’en connaissais rien à part le nom et ma première impression a été le climat totalement délirant. Sérieux le 1er jour il a fait -1°C et le lendemain 20°C. J’ai déjà du mal à m’habiller en temps normal …

Alors Kansas City c’est comment ?

Franchement j’ai kiffé. Malgré le froid il faisait un soleil de fou, un ciel bleu incroyable … c’était tellement agréable ! Et cette ville, à la fois grande (j’ai déjà mentionné que j’adore les gratte-ciel ?) et à taille humaine, avec une bonne « vibe » dans laquelle je me suis sentie tout de suite à l’aise… elle est juste parfaite.

Plusieurs facettes

J’ai découvert le street art, le jazz quarter, les West bottoms (j’ai pas trop aimé pour le coup) le quartier financier. La vue depuis le musée de la Première Guerre Mondiale est super, tout comme celle que l’on a depuis le pont. Je suis contente d’avoir découvert KC, c’était vraiment l’occasion ou jamais.

Kansas City, Kansas ** #Kansas #KansasCity

Kansas City, Kansas ** #Kansas #KansasCity

Kansas City, Kansas ** #Kansas #KansasCity

Kansas City, Kansas ** #Kansas #KansasCity

Kansas City, Kansas ** #Kansas #KansasCity

Street art à Kansas City, Kansas ** #StreetArt #KansasCity #Kansas

Street art à Kansas City, Kansas ** #StreetArt #KansasCity #Kansas

650 kilomètres avant la fin de la première partie

Ouais on dirait un titre de film un peu foiré. Dans ma tête ce voyage est découpé en 2 parties, et c’est Chicago qui en est le milieu. Peut être parce que je passe du sud/centre à l’Ouest des USA. C’est une raison comme une autre.

Bloomington, Illinois

Ma copine Agathe vit dans l’Illinois. A Bloomington, une petite ville où y’a une université où elle enseigne en même temps qu’elle passe son doctorat (je t’ai dit que je fréquentais des gens badass ?). Il était bien sûr indispensable que j’aille lui rendre visite parce que 1) c’est ma pote et 2) j’avais dans ma valise, ramené de France spécialement pour elle, une bouteille de sirop de grenadine et une de sirop de menthe. Et ça pèse son poids (2kg pour être exacte).

J’ai suivi un cours à l’université

L’avantage d’avoir une pote prof c’est que pendant 1h j’ai fait semblant d’être étudiante dans sa classe et c’était trop chouette. Ca parait con mais Agathe c’est ma pote je la connais en tant que telle et je me suis toujours demandé ce que ça faisait quand elle était en mode « prof » avec ses étudiants. Bah maintenant je sais ahah ! Est-ce utile de préciser que ses étudiants ont de la chance de l’avoir ? (en toute objectivité évidemment).

Ces 3 jours avec Agathe ont été super. On s’est baladé, on a bu des cafés, et je crois que j’ai vécu une des journées les plus américaines depuis que je voyage aux USA : puisqu’on était avant Halloween, on a été dans un champ de citrouilles, fait des activités, choisi une citrouille. Puis on est allé chez une copine à elle et on a creusé la citrouille pour en faire une lanterne. C’était tellement cool ! Malgré le vent de malade qui soufflait (c’est plait l’Illinois) c’était une journée parfaite ! Ca restera un excellent souvenir.

Bloomington, Illinois ** #Illinois #Bloomington

Bloomington, Illinois ** #Illinois #Bloomington

Bloomington, Illinois ** #Illinois #Bloomington

Champ de citrouille Halloween aux USA, Bloomington Illinois ** #Halloween #Bloomington #Illinois

Champ de citrouille Halloween aux USA, Bloomington Illinois ** #Halloween #Bloomington #Illinois

Champ de citrouille Halloween aux USA, Bloomington Illinois ** #Halloween #Bloomington #Illinois

Champ de citrouille Halloween aux USA, Bloomington Illinois ** #Halloween #Bloomington #Illinois

Champ de citrouille Halloween aux USA, Bloomington Illinois ** #Halloween #Bloomington #Illinois

Direction Chicago

En plusieurs voyages aux USA je n’ai pris qu’une seule fois le train (de New York à Philadelphie il y a longtemps). Je l’ai refait entre Bloomington et Chicago car j’avais rendu ma voiture adorée (hors de question de conduire à Chicago : j’en avais un souvenir horrifié et ces 4 jours en ville me l’ont confirmé ahah).

Comment te dire … Chicago depuis 2014 je rêvais d’y retourner. J’avais eu THE méga coup de coeur pour la ville. Je sais à me lire on dirait que j’ai des coups de coeur partout. Bah en fait non pas partout : j’aime beaucoup d’endroits, mais les coups de coeur ultimes ne sont pas si fréquents. Bah Chicago, si. Et à peine arrivée ça m’a refait le coup : pas de doute, cette ville est vraiment beaucoup trop cool. A peine le checkin fait au airbnb, j’ai jeté mes valises dans la chambre, dit bonjour à la dame et me suis précipitée dans le métro pour aller au centre-ville. Je n’ai même pas regardé où j’allais, j’ai sauté dans le premier qui passait et j’ai atterrit au Loop. Ahhhhhhhh punaise cette ville. J’ai marché, marché, pris (beaucoup) de photos, regardé partout, levé les yeux, il faisait beau. C’était beau.

Agathe le retour

Vu qu’elle ne travaille pas le mardi, Agathe a pris le train à son tour pour me rejoindre en ville pour la journée. Ensemble, on est monté à la Willis tower, chose qu’on avait faite en 2014 (oui c’était déjà avec elle !) mais sous un temps orageux. On n’y voyait pas grand chose. Ce mardi-là le temps était au beau fixe et whoua ! Cette vue trop belle ! Et la cage de verre où j’ai pas fait la fière mais où j’ai mis les deux pieds ! Et le quartier historique (enfin, la rue) ! Et le dej dans un resto « méditerranéen » ! Et le Bean ! Et … et … et bah quelle journée parfaite encore une fois !

C’était un peu dur de se séparer cette fois-ci car quand on s’est dit au-revoir à Bloomington on savait que le lendemain on se retrouvait à Chicago. Là je ne sais pas quand je reverrais Agathe. Mais ce qui est bien c’est qu’à chaque fois, c’est comme si on s’était quitté la veille. Et on a ce talent pour se revoir à chaque fois dans un endroit différent du monde, comme elle me l’a fait remarquer. Parce qu’on est badass comme ça.

2 jours de plus à Chicago

Tu commences à me connaître, le street art c’est mon dada, même si je ne suis pas une spécialiste. J’aime admirer les fresques, essayer de comprendre ce qu’elles racontent / dénoncent / représentent. Qui les a faites, pourquoi. Et à Chicago il y a pas mal de fresques, j’y ai passé quasiment les 2 jours suivants. En alternance avec des balades dans le Loop, non, je ne me lasse pas de la vue sur les gratte-ciel depuis les nombreux ponts. Je voulais en profiter au maximum, les imprimer dans mes rétines car je ne sais pas quand je reviendrai à Chicago !

Chicago, Illinois ** #Chicago #Illinois

Chicago, Illinois ** #Chicago #Illinois

Chicago, Illinois ** #Chicago #Illinois

Chicago, Illinois ** #Chicago #Illinois

Chicago, Illinois ** #Chicago #Illinois

Prairie street, Chicago, Illinois ** #Chicago #Illinois

Street art à Chicago, Illinois ** #StreetArt #Chicago #Illinois

Street art à Chicago, Illinois ** #StreetArt #Chicago #Illinois

Street art à Chicago, Illinois ** #StreetArt #Chicago #Illinois

Street art à Chicago, Illinois ** #StreetArt #Chicago #Illinois

Willis Tower, Chicago, Illinois ** #WillisTower #Chicago #Illinois

Ca va vite

Au moment où je tape ces lignes je suis à Chicago. Le temps que je trie les photos, et que je publie cet article, je serai déjà dans ma prochaine ville voire celle d’après. C’est pas grave, je suis en vacances : pas de pression pour publier. Juste le kiffe. Mais ouais, ça va vite. Tellement qu’en écrivant, là, à l’instant, un peu plongée dans mes souvenirs de ces derniers jours / dernières semaines, j’ai relevé les yeux de mon écran en pensant « mais merde je suis où déjà ? » Il y a une seconde j’écrivais à propos de la banlieue chic de Louisville et j’en ai oublié l’endroit où j’étais : dans un canap, à 21h57, dans un appartement de Chicago. Ca m’a pris 2 secondes pour réaliser ça. Je suis à Chicago. Je suis partie de Louisiane et je suis arrivée, après quelques zigzag, dans l’Illinois. Et le voyage continue, car si la première partie est finie, la deuxième sera tout aussi riche de découvertes, de rencontres, de liberté. J’aime ma vie. J’espère que toi aussi. J’espère vraiment. C’est trop bien d’aimer ce qu’on fait.

Et maintenant …

Vendredi 26 octobre je me suis levée à 5h du matin (OUI MOI) pour prendre le métro à 6h30 et arriver à l’aéroport à l’autre bout de Chicago. J’ai pris l’avion pour un Etat inconnu pour moi : l’Arizona. Il faisait frais à Chicago, dans les 10°C. J’ai atterrit à Phoenix sous 25°C. J’aime déjà l’Arizona je crois. A suivre …


Tu peux épingler si tu veux :

Carnet de voyage : 3 mois aux USA - Route vers le Midwest ** #Midwest #Carnetdevoyage #USA #Chicago #SaintLouis #Louisville #KansasCity

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 comments

  1. T’es redescendue dans le Sud déjà, t’aurais presque pu faire un crochet pour venir me voir, je suis au-dessus de Chicago ! Merci pour cet article qui montre en effet des côtés un peu oubliés mais tout aussi intéressants que le combo NY/LA/Miami qu’adorent les Français. Et si tu as croisé un groupe de 50+ français à Kansas City en délégation au musée, y avait mon chef haha !

    1. Ah j’ai pas fait gaffe ! Je ne crois pas avoir croisé de français au musée … 50 je les aurai vu mdr!
      Oui je sais … c’est souvent comme ça : on aurait dû rajouter telle étape, ou telle étape, etc… au final si je rajoutais tout ce qu’on me disait, mon voyage durerai 1 an MDR ! Mais je crois que tu es au Canada pour longtemps non ? Qui sait … j’y passerai sûrement 😉

  2. Ohlala j’ai trop adoré lire ton article! Un vrai Road trip comme le tiens au États Unis c’est un grand rêve pour moi, et en te lisant c’est comme si j’y étais. Avoir ton ressenti a chaud comme ça, c’est génial, j’ai même l’impression que j’aime déjà tous ces endroits que tu nous présente ahah! Merci pour ton partage et profites bien de la suite du voyage :)!

    1. C’est super gentil merci ! C’est vrai que ce carnet est “à chaud” les articles pratiques arriveront après 🙂
      J’espère que tu auras l’occasion de faire un gros roadtrip aux USA aussi 😉

  3. J’avais beaucoup aimé suivre cette étape du road trip sur Insta, c’était authentique et cool à la fois. Et Chicago, comment dire, tu connais déjà mon avis sur la question… on est amoureux de cette ville ;o) !

    1. Merci 🙂 ah moi aussi Chicago je ne peux pas m’en lasser !