Type and press Enter.

Carnet de voyage : 10 jours sur la côte Ouest

Après 10 jours sur la côte Est, nous avons pris l’avion direction l’autre côté des Etats-Unis : la Californie.

Lorsqu’on a préparé ce roadtrip avec G. on a commencé par parler des étapes qu’on voulait faire. Et puis, en rigolant, on a dit “et la Californie, on la fera en voiture, de San Francisco à San Diego !” A l’époque (2010) aucune d’entre nous n’avait conduit à l’étranger et cela paraissait complètement fou. Au final, on l’a vraiment fait et ça a été une idée géniale !

Carnet de voyage : 10 jours sur la côte Ouest des USA ** #USA #RoadtripUSA #Californie

San Francisco

Notre temps était limité, nous sommes donc resté (seulement) 2 jours et demi à San Francisco. Quelle erreur ! Nous en avons vu beaucoup, c’est vrai, mais en marchant beaucoup. C’est dommage, mais cela faisait une bonne excuse pour revenir.

J’en profite pour te parler d’une autre petite erreur pour vous l’éviter. Nous avons récupéré notre voiture de location à l’arrivée, sauf que durant les 2 jours, nous ne l’avons pas utilisée car les transports en commun de San Francisco sont amplement suffisants pour se déplacer. Nous avons donc dû payer le parking de l’hôtel, ce qu’on aurait pu éviter en allant récupérer la voiture le jour de notre départ de SF. J’ai évité ça la fois suivante !

Route San Francisco ** #SanFrancisco

A part ça, nous avons adoré cette ville, après New York, ça a été une superbe surprise. Ni G. ni moi ne connaissions, c’était la découverte pour toutes les deux. En parlant de surprise, le climat l’a été. Nous avions quitté New York sous presque 30°C et en arrivant à SF (avec dans l’idée d’aller piquer une tête dans l’océan Pacifique), nous avons eu froid. Mais vraiment froid. Le premier soir, après une balade à Chinatown, je suis quasiment rentré à l’hôtel en courant tellement le vent nous piquait! Mais après enquête, nous avons découvert que l’été n’était pas la meilleure saison pour visiter San Francisco, puisque la ville était bien souvent recouverte par le fog (le brouillard) et qu’il valait mieux venir en septembre ou au printemps. On était en juillet, dommage !

San Francisco ** #SanFrancisco

Ceci dit, le premier après midi était plutôt sympa – c’était un leurre 😀 

San Francisco ** #SanFrancisco

Cable Car, san Francisco ** #SanFrancisco

L’incontournable et touristique demi-tour du cable car. On pensait que la foule ne faisait que l’admirer. Non non, ils faisaient la queue pour monter dedans !

San Francisco ** #SanFrancisco

Cable Car, San Francisco ** #CableCar #SanFrancisco

Chinatown, San Francisco ** #chinatown #SanFrancisco

Chinatown, San Francisco ** #chinatown #SanFrancisco

Chinatown, San Francisco ** #chinatown #SanFrancisco

En se baladant au hasard, on tombe sur Chinatown. Après un dîner express, on est rentré fissa à l’hôtel parce qu’il faisait vraiment trop froid 😀 

Alcatraz, San Francisco ** #Alcatraz #SanFrancisco

Alcatraz, San Francisco ** #Alcatraz #SanFrancisco

Le lendemain, on a mis sur nous tous les pulls qu’on avait dans la valise (donc 2) et on a pris le bateau pour aller à Alcatraz. Je ne te parle pas du vent qui était PIRE au large mais franchement, avec une vue comme ça, j’ai envie de dire qu’on s’en fichait un peu !

Alcatraz, San Francisco ** #Alcatraz #SanFrancisco

Alcatraz, San Francisco ** #Alcatraz #SanFrancisco

Alcatraz, San Francisco ** #Alcatraz #SanFrancisco

Tu as vu, même à cette distance on voit les rues en pente de la ville !!

Alcatraz, San Francisco ** #Alcatraz #SanFrancisco

Alcatraz, San Francisco ** #Alcatraz #SanFrancisco

Alcatraz, San Francisco ** #Alcatraz #SanFrancisco

Alcatraz, San Francisco ** #Alcatraz #SanFrancisco

Alcatraz, San Francisco ** #Alcatraz #SanFrancisco

Alcatraz, San Francisco ** #Alcatraz #SanFrancisco

Filbert Steps, San Francisco ** #FilbertSteps #SanFrancisco

Pour se réchauffer, on est parti à l’assaut des Filbert Steps, pour aller à la Coit Tower. Honnêtement? C’était dur pour les cuisses ! On ne savait pas qu’on pouvait monter par le Pioneer Park (qui est bien plus facile). Ceci dit, les Filbert Steps valent le détour : des maisons cachées dans des jardins luxuriants, c’est magnifique, mais en descendant 😀 

Filbert Steps, San Francisco ** #FilbertSteps #SanFrancisco

Filbert Steps, San Francisco ** #FilbertSteps #SanFrancisco

La vue depuis le sommet est plutôt sympa !

Coit Tower, San Francisco ** #CoitTower #SanFrancisco

Coit Tower, San Francisco ** #CoitTower #SanFrancisco

Filbert Steps, San Francisco ** #FilbertSteps #SanFrancisco

Coit Tower, San Francisco ** #CoitTower #SanFrancisco

Coit Tower, San Francisco ** #CoitTower #SanFrancisco

A l’intérieur de la Coit Tower. Si tu veux mon avis, il est inutile de monter au sommet. Déjà, c’est cher pour ce que c’est et il y a beaucoup d’attente pour observer la vue à travers des vitres sales… Il y a bien d’autres endroits pour avoir une vue à couper le souffle sur la ville !

Maisons Victoriennes, San Francisco ** #SanFrancisco

Maisons Victoriennes, San Francisco ** #SanFrancisco

Maisons Victoriennes, San Francisco ** #SanFrancisco

Maisons Victoriennes, San Francisco ** #SanFrancisco

Après ça, petite balade au hasard des rues pentues.

Fort Mason, San Francisco ** #SanFrancisco

Fort Mason

San Francisco, USA #SanFrancisco

#SanFrancisco

Rue de San Francisco ** #SanFrancisco

Golden Gate Bridge, San Francisco ** #SanFrancisco #GoldenGateBridge

Golden Gate Bridge, San Francisco ** #SanFrancisco #GoldenGateBridge

Golden Gate Bridge, San Francisco ** #SanFrancisco #GoldenGateBridge

Golden Gate Bridge, San Francisco ** #SanFrancisco #GoldenGateBridge

Le lendemain, dernier jour, on ne pouvait pas partir sans voir le fameux Golden Gate Bridge… sous la brume. On a voulu le traverser à pieds (après le Brooklyn Bridge à New York et tous les kilomètres avalés à SF, on n’a peur de rien!) mais on a abandonné à mi-chemin : trop de vent !

Japanese Tea Garden, San Francisco ** #SanFrancisco #GoldenGatePark #JapaneseTeaGarden

Japanese Tea Garden, San Francisco ** #SanFrancisco #GoldenGatePark #JapaneseTeaGarden

Japanese Tea Garden, San Francisco ** #SanFrancisco #GoldenGatePark #JapaneseTeaGarden

Japanese Tea Garden, San Francisco ** #SanFrancisco #GoldenGatePark #JapaneseTeaGarden

Japanese Tea Garden, San Francisco ** #SanFrancisco #GoldenGatePark #JapaneseTeaGarden

Du coup on s’est rabattu sur le Japanese Tea Garden du Golden Gate Park

Haight Ashbury, San Francisco, USA #SanFrancisco

Haight Ashbury, San Francisco, USA #SanFrancisco #HaighAshbury

Haight Ashbury, San Francisco, USA #SanFrancisco #HaighAshbury

Ensuite on a pris le bus vers le quartier hippie : Haight Ashbury

#Japantown #SanFrancisco

#Japantown #SanFrancisco

Enfin on a terminé cette journée et ce séjour par une balade à Japantown et au Japan center.

Ce furent 2 jours (et demi !) bien remplis, on a découvert une ville vraiment très sympa. Encore une fois, on a regretté de ne pas être resté plus longtemps. Mais c’est pas grave, on reviendra !

San Francisco Pratique

Notre hôtel

On a choisi un hôtel à Union Square, le Super 8 (415 O’Farrell St), tout simplement pour sa situation, son prix et… le petit déjeuner gratuit. On n’a pas regretté, l’hôtel était bien, propre, le personnel sympa, et on était proche de tous les transports en commun. Le seul bémol c’est que le quartier comptait nombre de SDF, ce qui nous a surpris au départ, mais en fait on n’a pas trouvé que ça “craignait” spécialement !

Pour info, si le Super 8 ne te convient pas, la 2ème fois que je suis allée à SF, nous avons dormi en auberge : Hostelling International. Il y en a 3 en ville, nous avons dormi à celle du City Center (685 Ellis Street). Celle de Downtown (312 Mason street) est très bien aussi, je l’ai testée lors d’une nuit. Pour toutes les 2, la propreté est au rendez-vous, le personnel est très sympa, et l’ambiance aussi !

Se déplacer

Comme je l’ai dit au début de l’article, on a récupéré la voiture dès notre arrivée, ce qui était un peu bête, car on ne l’a pas utilisée du tout à SF. Du coup nous avons payé 2 jours de location + le parking. On aurait dû la réserver pour le jour du départ. Ou sinon, tu peux la réserver pour le jour d’avant et faire un tour dans la baie, à Sausalito, Stinson Beach, etc…

Pour les transports en commun, je conseille de prendre un clipper card qu’on peut acheter dans tous les Walgreens ou directement aux gares Muni et Bart. Elle se recharge au fur et à mesure. Attention, le cable car, c’est rigolo, mais ça coûte 7 dollars le trajet (!!) donc bon… fais-le une fois pour le fun, mais pas systématiquement. Le ticket de bus / tram te coûtera 2,25 dollars (pense à avoir l’appoint) et peut être utilisé durant 90 min. En gros, si tu dois changer de bus pour une correspondance, tu n’auras pas à racheter de billet si ce trajet se fait dans les 90 mn. Pour plus d’infos, je te renvoie vers mon article ici.

Climat

L’été n’est pas la meilleure saison pour visiter San Francisco… en cause, la chaleur du désert de Californie et la fraîcheur qui vient de l’océan et qui produisent du brouillard. Le ciel est alors souvent couvert, il peut même faire frais (froid). J’avais déjà écrit un article consacré au climat à San Francisco sur mon blog dédié à la ville.

Combien de temps rester

Franchement, plus que nous. 2 jours et demi c’est super court. On a dû pas mal cavaler pour voir un maximum de choses et j’avoue que ce n’est pas agréable. Il y a pas mal de choses à voir et faire dans cette ville donc je suggère de rester au moins 5 jours pour en profiter sans s’épuiser. Pour autant, j’avoue que lorsque je suis restée 3 mois, j’aurais pu y rester plus longtemps (mais c’est parce que j’ai adoré y vivre !)

Le budget

Il est possible de se loger (en hotel ou auberge) et de manger pour pas trop cher… par contre, les air b&b ne sont pas donnés, attention ! La faute à l’augmentation démentielle des prix des loyers à San Francisco. J’ai d’ailleurs été surprise d’apprendre qu’elle était devenue la ville la plus chère des USA, devant New York (eh oui !). Encore une fois, ton budget dépendra de la façon dont tu voyages et de ce que tu veux faire.

Par exemple, si tu fais beaucoup de shopping, si tu manges tous les jours au resto, forcément, ton budget sera plus élevé. Il faut compter entre 10 et 30 dollars par repas au resto. Si tu te contentes de te balader à pieds, de prendre le petit déjeuner à l’hôtel, de cuisiner le soir à l’auberge, et de faire quelques activités tu dépenseras bien sûr beaucoup moins ! Pour les repas seuls, je dirais qu’il faut compter 50 à 70 dollars par semaine et par personne. Rajoute les activités payantes (Alcatraz est un incontournable).

Le vol

Evidemment, plus c’est loin, plus c’est cher. Un Paris-SF te coûtera plus cher qu’un Paris-New York. Ceci dit, si tu pars hors-saison, tu pourras t’en sortir raisonnablement.

Mon site entièrement consacré à San Francisco : Visiter San Francisco


Los Angeles, on valide … pas

Oui oui je sais, tu vas me dire “Attends, tu as été à Los Angeles et tu n’as pas aimé ?“. Eh ben… non.

J’attendais beaucoup de cette ville, peut être trop, et du coup j’ai été déçue. Et je peux parler au nom de G. également. Je pensais qu’Hollywood Boulevard c’était le Time Square de la Californie, je pensais que la Cité des Anges c’était le glamour, les lumières, le cinéma, l’océan, les plages interminables, bordées d’immeubles blancs, avec des surfeurs, des skateurs… bref ce qu’on a vu, ce n’était pas ça. Ou alors on est passé complètement à côté.

Pourtant, ça avait bien commencé : la route depuis San Francisco était géniale. Elle était très longue, mais on a eu droit à de beaux paysages. Et puis c’était le vrai début de notre roadtrip. Ce qui nous a fait le plus halluciné c’est quand Gaëlle, qui copilotait au début, m’a dit “bon ben maintenant qu’on est sur l’autoroute, c’est tout droit jusqu’à LA”. Et franchement ? C’était vraiment tout droit. A part quelques virages ici et là, on a vraiment fait de la ligne droite. C’est un peu soporifique. On ne se rend pas compte, mais on peut s’endormir vraiment facilement quand on conduit comme ça, heureusement qu’on était à deux pour se faire la conversation !

Route vers Los Angeles ** #LosAngeles

Route vers Los Angeles ** #LosAngeles

Route vers Los Angeles ** #LosAngeles

Le premier soir, on a laissé la voiture à l’hôtel et on a testé le métro pour aller jusqu’aux étoiles d’Hollywood boulevard. Et déjà, déception. Enfin, on était contentes de voir les étoiles, mais ça ne nous a pas plus transporté que ça. Le boulevard en lui-même non plus d’ailleurs. C’était très touristique (évidemment) avec les boutiques-souvenirs qui vont avec, et je n’ai pas eu la réaction que j’ai eue quand j’ai découvert Times Square pour la première fois par exemple. Ceci dit, je mets un bémol dans mes propos, qui m’est venu avec un peu de recul. On venait de se taper plus de 7h de route depuis San Francisco, on était vraiment, vraiment claqué, et donc probablement pas d’humeur à apprécier la ville ni les petites désillusions.

Hollywood boulevard, Los Angeles ** #LosAngeles #HollywoodBoulevard

Hollywood boulevard, Los Angeles ** #LosAngeles #HollywoodBoulevard

Hollywood boulevard, Los Angeles ** #LosAngeles #HollywoodBoulevard

Le lendemain matin, on a décidé, avec toute notre bonne volonté, de donner une seconde chance à Los Angeles. On a commencé par checker les transports en communs, mais on a arrêté au bout de 5 mn. Ils sont quasi inexistants. Pour visiter LA, une voiture est indispensable (ou alors il faudra prévoir le budget Uber / taxi). C’est une ville immense, tout est loin, et s’il faut prendre 3 bus pour aller du point A au point B… c’est compliqué !

Du coup, hop, en voiture pour aller à Venice Beach. On a réussi à trouver une place dans la rue, juste à côté, c’était parfait, sauf que le panneau (qu’on n’a pas vu) indiquait qu’il ne fallait pas se garer là le lundi entre 10h et 12h pour cause de nettoyage de la rue. On était lundi, on était là pile dans la tranche horaire et ça nous a coûté 60 dollars. Los Angeles, tu ne remontes pas dans notre estime, là !

Venice Beach, Los Angeles ** #LosAngeles #VeniceBeach

Venice Beach, Los Angeles ** #LosAngeles #VeniceBeach

Venice Beach, Los Angeles ** #LosAngeles #VeniceBeach

Quant à Venice Beach, ben… bof. Oui, bof. Je ne suis pas contre le vintage, mais là, les boutiques en bord de plage, c’était trop… ça ne nous a pas plu du tout (mais ça, pour le coup, c’est personnel). En plus, ce n’était pas très animé… on est vite reparties vers une destination au hasard : Santa Monica.

Plage, Santa Monica, Los Angeles ** #LosAngeles #SantaMonica

Plage, Santa Monica, Los Angeles ** #LosAngeles #SantaMonica

Plage, Santa Monica, Los Angeles ** #LosAngeles #SantaMonica

Merveilleux choix ! Ca a été le coup de coeur des 2 jours ! J’imaginais que Los Angeles était entièrement comme Santa Monica. Jolis immeubles le long de la plage, ponton en bois avec une fête foraine au bout, et en plus on a eu de la chance, il y avait un rayon de soleil. Du coup, on a décidé de prendre plus notre temps, de nous balader à pieds, de faire une pause déjeuner en terrasse.

Third street promenade, Santa Monica, Los Angeles ** #LosAngeles #SantaMonica

Third street promenade, Santa Monica, Los Angeles ** #LosAngeles #SantaMonica

Plus tard, on décidé de se balader en voiture dans les hauteurs de la ville. Cela nous a valu de jolies vues, de jolies maisons. Finalement, LA, ce n’est pas que du négatif !

Plage Los Angeles ** #LosAngeles

Malgré tout, nous avons décidé de ne pas nous éterniser et on était soulagé de n’avoir prévu que 2 jours et demi sur place. On n’aurait pas su quoi faire si on était resté plus longtemps. Le lendemain, on a fait une rapide balade du côté chic de la ville : Rodeo Drive, Beverly Hills… ça par contre ça nous a fait marrer ! Ce n’est pas du tout notre monde, on n’est pas du tout adeptes du shopping, du luxe, etc… mais découvrir l’endroit où les gens fortunés vivent, c’était marrant, du coup on a quitté la ville sur une bonne image, et on a mis le cap encore plus au sud : San Diego !

Villa Los Angeles ** #LosAngeles

Villa Los Angeles ** #LosAngeles

Excuse les angles bizarres, c’est ce qu’on obtient quand on prend des photos depuis une voiture en mouvement.

Ah oui, et je partage avec toi les photos que j’avais envoyé à ma soeur. En effet, je lui avais envoyé un message lui disant à quel point LA ne nous plaisait pas, et qu’on était contentes de partir, et elle ne nous a pas cru. Elle a dû pensé que nous étions devenu snobs ! Du coup, je lui ai envoyé ces photos prises non loin de notre hôtel, et elle a convenu que, en effet, ce n’était pas vraiment comme à la télé 🙂

Los Angeles ** #LosAngeles

Los Angeles ** #LosAngeles

Bien sûr, je ne conseille pas de ne pas y aller. Comme tous les endroits du monde, je pense qu’il faut se faire sa propre opinion. Certains adorent Los Angeles, d’autres détestent New-York. Si tu as l’occasion d’y aller, ou si tu en rêves : vas-y ! Je te souhaite que ton expérience soit différente de la nôtre, tout simplement !

Et vous, avez-vous déjà été déçu par un endroit, une ville, que vous imaginez autrement ?

Los Angeles Pratique

Notre hôtel à Los Angeles

le Best Western Plus Hollywood hills. Quand on l’a réservé, on pensait bien faire puisqu’il est juste entre Hollywood et Sunset Boulevards. Mais en fait on était assez loin de là où il y a les étoiles, plutôt dans le coin “moins top” de Hollywood boulevard. Je ne dis pas que ça craignait, mais c’était loin d’être classe (même s’il y avait une piscine !). Le gros plus, c’était le parking gratuit et fermé, donc rien que pour ça, je le recommande. Et bien sûr, son prix abordable. Pour le reste, petit déjeuner et propreté étaient au rendez-vous. Par contre, pour éviter la première déception à l’arrivée (à la vue du quartier je veux dire) je pense qu’il aurait fallu loger à Santa Monica, notre quartier coup de coeur !

Budget

Alors là pour le coup je ne vais pas pouvoir vous aider ! C’est certainement la ville où on a dépensé le moins, on n’a presque rien fait ! A part à Santa Monica, on n’a pas mangé dehors. On n’a pas fait de shopping, pas de visite, pas les studios… au prix que ces derniers coûtaient, on avait un peu peur d’être (encore) déçues ! Donc c’était une ville plutôt pas chère pour nous !


A San Diego, on retrouve le sourire

Après notre expérience ratée à Los Angeles, nous sommes parties plus au sud, direction l’étape suivante : San Diego.

Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, car je n’avais pas eu d’échos sur cette ville, à part ceux d’une amie qui y avait été il y a des années. En tout cas, je ne sais pas pourquoi, mais la ville m’a fait une excellente première impression. Bien meilleure que Los Angeles, sans raison particulière. Est-ce que c’était l’excellent emplacement du motel, l’ambiance générale, la douceur du climat quand on est descendu de voiture … ? Je ne sais pas, mais en tout cas, entre la ville et nous ça commençait bien !

San Diego ** #SanDiego

San Diego ** #SanDiego

On a suivi cette voiture un moment, fascinées par la chaise qui tient en équilibre au sommet…!

Ce qui est bien, c’est que la route entre LA et San Diego est moins longue qu’entre San Francisco et LA. Du coup, on est arrivé moins fatiguées, et on a pu en profiter pour se balader au bord de l’eau. Presque au calme. Presque, parce que c’était une belle soirée et que beaucoup de gens étaient de sortie. Du coup les terrasses étaient pleines, mais c’était bien, cela mettait un peu d’animation ! En revanche, je dois avouer qu’on a eu un choc en arrivant à la Marina.

On venait à peine de garer la voiture quand on a entendu un bruit énorme de moteur, mais vraiment très très fort, comme si un train nous fonçait dessus. On a juste eu le temps de lever les yeux pour voir un avion passer juste au-dessus de la voiture, et franchement, pendant une seconde, on a attendu le boum ! Il volait tellement bas (à notre goût) qu’on pensait vraiment que ce n’était pas normal. Fausse alerte, tout allait bien… jusqu’à 3 minutes plus tard, où un autre avion est passé, tout aussi bas. En marchant vers le bord de l’eau, on a résolu le mystère : l’aéroport de San Diego se trouvait vraiment tout proche, ce qui fait que les avions nous passaient au-dessus pratiquement en phase d’atterrissage.

San Diego ** #SanDiego

San Diego ** #SanDiego

San Diego ** #SanDiego

San Diego ** #SanDiego

San Diego ** #SanDiego

C’est dingue non ?

J’étais fascinée par les pilotes qui devaient vachement bien manoeuvrer pour ne pas arriver trop haut et ne pas rater la piste. Mais pas trop bas non plus ne pas se prendre les buildings (bien qu’ils aient de la marge, tout de même). Du coup, j’ai passé la soirée à lever les yeux toutes les 3 minutes pour voir les avions passer. Cela m’a valu la remarque suivante de G. “Non mais sérieusement, on est dans un endroit super beau à San Diego et toi tu passes ton temps à regarder en l’air !”. Oups 🙂

San Diego ** #SanDiego

San Diego ** #SanDiego

San Diego ** #SanDiego

San Diego ** #SanDiego

San Diego ** #SanDiego

On a eu un super coucher de soleil !

Deuxième anecdote de la soirée. Pour retourner à l’hôtel, on a réussi à prendre la voie rapide dans le mauvais sens. Si on était un peu surprise de ne pas retrouver la sortie (“quand même, je ne me rappelle pas qu’on ait roulé si longtemps à l’aller !”), ça ne nous a pas plus inquiété que ça… jusqu’à ce qu’on voit un panneau indiquant “Tijuana, 5 miles”. En gros, on roulait droit vers le Mexique ! Re-oups.

Le lendemain, on est parti un peu au hasard et on a visité le Old Town Market. En parlant de Mexique, on était pile dans l’ambiance ! En même temps, San Diego est la dernière ville avant la frontière, donc on sent bien l’influence mexicaine.

Old Town Market, San Diego ** #SanDiego

Old Town Market, San Diego ** #SanDiego

Old Town Market, San Diego ** #SanDiego

Old Town Market, San Diego ** #SanDiego

Old Town Market, San Diego ** #SanDiego Old Town Market, San Diego ** #SanDiego

Plus tard dans la journée, c’est sur La Jolla qu’on a mis le cap.

San Diego #SanDiego

La Jolla, San Diego ** #SanDiego #LaJolla

La Jolla, San Diego ** #SanDiego #LaJolla

La Jolla, San Diego ** #SanDiego #LaJolla

Enfin, on a traversé le Coronado Bridge pour aller à Coronado island, que je pensais faire partie de San Diego. Mais en fait une ville à part entière, qui fait partie du comté de San Diego, vous suivez ? C’est même plutôt une péninsule car elle est rattachée au continent par une route plus au sud, mais il est beaucoup plus simple de prendre le pont. La plage est très jolie, la vue sur le pont également, mais j’avoue que quand on se balade en ville, on sent bien la présence de la base militaire non loin.

Coronado Island, San Diego ** #CoronadoIsland #SanDiego

Coronado Island, San Diego ** #CoronadoIsland #SanDiego

Coronado Island, San Diego ** #CoronadoIsland #SanDiego

Coronado Island, San Diego ** #CoronadoIsland #SanDiego

Ce fut donc notre seule journée complète à San Diego, puisque nous étions arrivé la veille au soir, et que nous repartions le lendemain dans l’après-midi. Mais avant ça, nous voulions absolument aller à Point Loma, une autre péninsule non loin de Old Town. On a eu de la chance car le temps était bien dégagé, et la vue superbe ! On a pris tout notre temps, justement, car l’étape suivante du roadtrip était Las Vegas. Nous voulions y arriver de nuit, c’est plus spectaculaire. Du coup on a un peu “traîné” à Point Loma, pris le temps de déjeuner, avant de partir.

Point Loma, San Diego ** #SanDiego #PointLoma

Point Loma, San Diego ** #SanDiego #PointLoma

Mon seul regret c’est de ne pas être restée plus longtemps à San Diego. Le peu qu’on en a vu, on a adoré. Ca fait à la fois station balnéaire et grande ville animée, une ville pour les vacances, avec du soleil… et on n’est resté que 2 jours ! Sur le coup on s’est dit, si on avait su, on aurait zappé Los Angeles et on serait venu directement ici. On aurait eu 2 jours de plus pour en profiter. Mais bon, c’est une bonne excuse pour y retourner.

San Diego Pratique

Notre hôtel

Nous avions choisi le Best Western à la fois pour son prix, le fait qu’il y ait un parking et un petit déjeuner. Et on ne s’est pas trompé, l’hôtel était très bien pour nous, à un prix abordable !

Aller à San Diego

Nous sommes arrivé en voiture, je ne peux donc pas te renseigner sur les tarifs des vols. En tout cas, comme d’habitude, je t’encourage à partir hors saison pour essayer de profiter de prix plus abordables. Quant à la route depuis Los Angeles, cela nous a pris un peu plus de 2 heures, en faisant une petite pause au milieu. Et aussi un deuxième arrêt-photo avec vue sur l’océan !

Budget

Après Los Angeles, c’est la ville dans laquelle nous avons le moins dépensé d’argent. En deux jours, nous n’avons fait aucune activité payante ! Pas le temps, et plutôt l’envie de profiter de la ville et des paysages. Pour manger, c’était très abordable, surtout les petits restos mexicains. Et puis, se balader, c’est gratuit ! Ceci dit, je pense qu’on a un peu plus dépensé en parking, puisque à part à Point Loma et à Coronado, on a dû se garer dans les rues de la ville et payer à l’horodateur. Mais ça va, ce n’est pas non plus hors de prix.


Las Vegas here we come

Après 2 jours super à San Diego, nous avons changé d’Etat pour partir dans le Nevada. J’avais déjà été à Las Vegas, mais c’était la première fois pour G. J’étais contente d’y aller en voiture et d’y arriver pendant la nuit, j’imaginais l’explosion de lumières succéder à la route dans le désert. Une arrivée en fanfare quoi

Et on ne s’est pas trompé, c’était génial. On a beaucoup roulé au milieu de nulle part, au coucher du soleil ça faisait un effet dingue. Et dans le noir complet aussi ! Sauf quand on s’est rendu compte qu’il n’y avait vraiment rien autour que le désert, que la radio ne captait plus, les portables non plus. Je me suis dit qu’il ne valait mieux pas tomber en rade ! Je n’ai pas trouvé ça stressant. Je ne suis pas du genre à imaginer toute sorte de problèmes avant qu’ils ne se posent. Au contraire je trouvais ça dingue d’être dans un grand pays comme les USA et rouler si longtemps sans croiser aucun panneau qui indiquerait une ville ou un village.

À notre arrivée, nous n’avons pas perdu de temps. À peine installées, nous sommes ressorties pour admirer les hôtels de nuit. En effet, je trouve qu’à Las Vegas, c’est plus joli dehors la nuit. La journée, on peut visiter l’intérieur des hôtels, qui sont pour la plupart incroyables.

Las Vegas ** #LasVegas

Las Vegas ** #LasVegas

Les photos de jour !

Fontaines du Bellagio, Las Vegas ** #LasVegas #Bellagio

Fremont street experience, Las Vegas ** #LasVegas

Fremont street experience, Las Vegas ** #LasVegas

Fremont street experience, Las Vegas ** #LasVegas

Las Vegas ** #LasVegas

Las Vegas ** #LasVegas

Las Vegas ** #LasVegas

Las Vegas ** #LasVegas

Las Vegas ** #LasVegas

Las Vegas ** #LasVegas

Las Vegas ** #LasVegas

Las Vegas ** #LasVegas

Las Vegas ** #LasVegas

Las Vegas ** #LasVegas

Stratosphère Las Vegas ** #Stratosphere #LasVegas

On a également profité de la grande piscine de l’hôtel, mais pour être honnête, Las Vegas fin juillet, c’est difficile de rester en plein soleil ! Moi en tout cas j’ai du mal, je ne pouvais pas rester longtemps à chaque fois. Je me réfugiais dans l’hôtel sur-climatisé (passer de plus de 40°C à 20°C, ça fait un choc !)

Nous sommes restées en tout 4 jours, dont une journée entièrement consacrée à la Vallée de la Mort.

Las Vegas Sign ** #LasVegas

Las Vegas Pratique

Notre hôtel

On a pris le même que celui où j’avais dormi la première fois, à savoir l’Excalibur (celui qui ressemble à un château). Il était un peu moins cher que le très chic Bellagio, mais quand même. Il faut compter une centaine d’euros la nuit, et le petit dej n’est même pas inclus. Heureusement à deux, on a pu diviser !

Il y a des hôtels moins chers, un peu en retrait du Strip, mais pour être honnête je n’étais pas très chaude. Ils avaient l’air un peu miteux et vu que la prostitution est légale à Vegas, j’avais l’impression que ça se passait dans ce genre d’hôtel.

Le budget

Bon il faut être clair, Vegas c’est cher. Chaque repas se passe à l’extérieur, dans des restaurants. Idem si  vous voulez sortir en soirée, cela reste cher.

Quant aux jeux d’argent, c’est toi qui voit ! Sache qu’à moins d’être millionnaire, tu auras du mal à rivaliser avec le mec que j’ai vu miser 50 000 dollars au poker. Ou l’autre qui a gagné un jackpot et l’a reperdu dans la même soirée. Fais attention tout de même, c’est addictif, et on peut jouer avec sa carte bleue… ça va très vite !


De Las Vegas à la Vallée de la Mort

Quand on a préparé le voyage avec G. je lui ai dit, l’air de rien “Eh, ce serait bien qu’on aille dans la Vallée de la Mort, on ne sera pas très loin !”. Et elle m’a répondu “Euh… pourquoi ça s’appelle comme ça ?”.

Bien sûr cette partie du désert de Mojaves doit son sinistre nom à l’histoire. Mais si on ne fait pas attention, on peut vraiment avoir un problème … ça reste un désert et quand on visite le parc national de la Vallée de la Mort, il faut prendre quelques précautions !

Donc on a décidé de rester 4 jours à Las Vegas, et de réserver un de ces jours pour partir dans le désert. Même si techniquement, on y était déjà.

La route nous a pris un peu plus de 2h, et nous avons littéralement roulé au milieu de nulle part, ne croisant qu’une ville où nous nous sommes arrêté pour faire le plein, par précaution. On ne savait pas où se trouverait la prochaine opportunité.

Cela nous a étonné de voir une ville si isolée : droit devant, c’était la Vallée de la Mort, et droit derrière c’était Las Vegas. Mais genre, à 1h30 de route… et il n’y avait qu’une seule route ! Il y avait aussi des villages encore plus petits et éloignés de la route, je me demande encore comment ces gens vivent … et s’ils ne s’ennuient pas trop ! La prochaine fois, j’aimerais bien m’arrêter dans l’un d’eux histoire de faire un tour.

Vallée de la Mort, Californie ** #DeathValley #Californie

Vallée de la Mort, Californie ** #DeathValley #Californie

Vallée de la Mort, Californie ** #DeathValley #Californie

Avant d’entrer dans le parc : des précautions

Bref, nous sommes arrivés à Furnace Creek, une petite ville où se trouve le centre administratif du parc national de la vallée de la Mort. Une toute petite ville de … 16 habitants (c’est la vérité !)

Il y a tout de même une station essence, un office de tourisme, un golf, un supermarché, deux hôtels, deux restaurants, des emplacements de camping, et un aérodrome.

Un peu plus loin se trouvait le Visitor Center, où on nous a bien prévenu que se balader dans la Vallée de la Mort fin juillet était un peu chaud (dans tous les sens du terme).

On nous a remis des petits leaflets “Heat kills” écrit dans toutes les langues (juste au cas où on n’aurait pas bien compris que la chaleur pouvait nous tuer si on s’amusait à faire un footing en plein soleil). Aussi, on nous a dit que la température atteindrait ce jour 48°C à l’ombre. Pour info, on n’a pas trouvé l’ombre. Et bien sûr, on a acheté un pack d’eau, récupéré le numéro de téléphone d’urgence, promis-juré qu’en cas de panne on appellerait les secours, qu’on resterait dans la voiture et qu’on ne s’éloignerait pas, pris une carte et on a enfin pu pénétrer dans le parc.

A l’intérieur du parc national

On a décidé de faire une boucle Badwater / Natural Bridge / Devil’s golfe course / Zabriskie point en pensant que cela ne nous prendrait pas trop de temps. Naïves que nous étions ! En fait, les routes sont interminables, et ça nous a pris une bonne partie de la journée !

Heureusement, comme dans quasiment tous les parcs nationaux des USA, tout se fait en voiture. Il y a quelques endroits où l’on peut descendre et admirer le paysage, voire faire quelques pas. Seulement quelques uns, parce que franchement, la chaleur était intenable ! C’est impressionnant, je n’avais jamais été dans un endroit aussi chaud, l’expression avoir une chape de plomb qui nous tombe dessus prend tout son sens. En même temps, c’est une chaleur sèche, donc on transpire vraiment très peu (amis poètes bonsoir), on a plutôt l’impression de se transformer en crocodile.

Badwater Basin

Badwater Basin, c’est le point le plus bas en Amérique du Nord. Il se trouve à 85,5 mètres en dessous du niveau de la mer. La température au sol était si élevée qu’on voyait comme de la fumée, des “vagues” qui s’en élèvent.

Vallée de la Mort, Californie ** #DeathValley #Californie

Vallée de la Mort, Californie ** #DeathValley #Californie

Vallée de la Mort, Californie ** #DeathValley #Californie

Natural Bridge

Le Natural Bridge quant à lui se trouve à environ 15 mn de marche du parking où l’on peut laisser la voiture. On a failli ne pas y arriver et faire demi-tour, tellement c’était dur de marcher par une telle chaleur … On a bien trouvé le pont, mais on n’a pas pu s’en approcher plus et on a préféré retourner raisonnablement à la voiture où une petite bouffée d’air climatisé nous a fait le plus grand bien.

Vallée de la Mort, Californie ** #DeathValley #Californie

Vallée de la Mort, Californie ** #DeathValley #Californie

Vallée de la Mort, Californie ** #DeathValley #Californie

Le Devil’s golf course

Plus loin, le Devil’s golf course (le terrain de golf du Diable) est un grand plateau recouvert de sel et de boue séchés. La route pour y arriver est caillouteuse, on a dû rouler à 2 km/h pour ne pas transformer la voiture en balle de golf.

Vallée de la Mort, Californie ** #DeathValley #Californie

Vallée de la Mort, Californie ** #DeathValley #Californie

Zabriskie Point

Enfin, on a terminé par Zabriskie Point, au sommet d’une colline, qu’on a pensé ne pas pouvoir vaincre. On se voyait déjà pousser la voiture nous-même. Parce que bon, une voiture de ville dans le désert, ça peut le faire, mais ce n’est pas le meilleur équipement non plus ! Mais ça va, on a atteint le sommet sans encombres. Le paysage était magnifique. Les couleurs… Le relief découpé, comme si un voile était délicatement posé sur les montagnes… C’était incroyable. Malgré la chaleur, nous y sommes resté un bon moment pour en profiter, c’était vraiment superbe.

Vallée de la Mort, Californie ** #DeathValley #Californie

Vallée de la Mort, Californie ** #DeathValley #Californie

Vallée de la Mort, Californie ** #DeathValley #Californie

Vallée de la Mort, Californie ** #DeathValley #Californie

Vallée de la Mort, Californie ** #DeathValley #Californie

Retour à Vegas

Après tout ça, l’après-midi était bien avancé, et nous étions épuisées. La conduite sous cette température, c’est difficile. Nous avons décidé de rentrer à Las Vegas, surtout que nous partions le lendemain matin très tôt pour prendre l’avion direction Miami. Nous devions être à l’aéroport à 4h du matin. Et puisqu’il fallait aussi rendre la voiture, marcher, etc… on a décidé de partir de l’hôtel à 3h. Donc en fait ben… on ne s’est pas couché 😀 je te laisse imaginer notre état le lendemain.

Pour aller plus loin : tous les articles sur les USA


Carnet de voyage : 10 jours sur la côte Ouest des USA ** #USA #RoadtripUSA #Californie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 comments

  1. Tes photos me rappellent plein de beaux souvenirs. C’est vraiment une ville superbe et un voyage mémorable.

    1. J’ai encore d’autres articles au chaud, car là, ce n’était que mon premier séjour 🙂 Merci beaucoup pour ton commentaire !